Anthrax / For All Kings

anthrax

Voici le nouvel album d’Anthrax : For All Kings. Groupe faisant partie du Big Four Of Trash (comprenant les 4 groupes les plus influents de la scène métal : Metallica, Megadeth, Slayer et Anthrax), leur album est toujours un événement dans le monde du métal.

Le groupe créé par Ian Scott (le guitariste rythmique) a eut bien des changements de musiciens depuis 1981 et je dois dire que je préférais quand c’était John Bush qui chantait. Il avait une voix plus agressive. Le retour de Joey Belladonna (qui après être parti revient au chant) donne un côté métal symphonique qui m’exaspère un peu.

Par contre l’arrivée de Jon Donais à la guitare soliste met un accent sur la technique de ce dernier et les solos ont une toute autre ampleur de mon point de vue.

Sur la pochette, les statues représentent les 5 musiciens :

avant gauche : Scott Ian (guitariste rythmique et leader)

avant droite  : Charlie Benante (batteur)

arrière gauche : Joey Belladonna (chanteur)

arrière droite : Franck Bello (bassiste)

au fond : Jon Donais (le petit nouveau et guitare solo)

Le but de cet album est de dire que tout le monde est le roi de sa vie, qu’il est maître de son destin.

Un petit hommage aux événements français de 2015 avec Evil Twin. Un morceau très rapide, agressif et avec un solo sublime et bien énervé.

L’album commence par You Gotta Believe, avec ces violons voilà une ode à Game Of Thrones (dont Ian Scott est fan absolu). Il aurait d’ailleurs voulu enregistrer les parties batteries dans la salle du trône, sans succès). Ce morceau est le morceau rassembleur de troupes de fan d’Anthrax (avec notamment les cris des fans derrière).

Dommage que le morceau soit trop long, on retombe vite dans la répétition, c’est clairement un morceau très métal progressif (le genre de musique où les solos de tous les musiciens pullulent).

Suzerain est à l’inverse un morceau qui commence pur thrash avec ces guitares bien lourdes et la batterie très présente. La voix continue de m’énerver et les couplets retombent dans le prog (diminutif du métal progressif).

Personnellement, j’ai un petit coup de cœur pour Blood Eagle Wings. L’intro et le riff de guitare me rappellent un peu Alice In Chains ou Tools (deux groupes de métal/rock assez sombres). Là, la voix est plus agressive, plus rock et il évite les vocalises qui me mettent les nerfs.

Breathing Lightning me fait furieusement penser aux vieux albums de Metallica (l’ère Ride The Lightning justement). Seule la voix et le refrain donne un côté Iron Maiden (autre groupe de Hard Rock très célèbre) au morceau. C’est dommage car les couplets envoient clairement du bois et le solo de guitare est salvateur : puissant comme il faut.

Defend Avenge est lui aussi un morceau bien bourrin. Le riff est lent et lourd comme j’aime. La batterie envoie du bois. On sent que Charlie Benante veut montrer à travers cet album toute l’étendue de son jeu ; et il a ce qu’il faut. La basse n’est pas en reste, tel un rouleau compresseur, c’est elle qui mène la danse et impose son jeu.

Conclusion :

On tombe bien vite dans le métal progressif. Peut être la faute à Joey Belladonna, le chanteur, qui donne l’impression qu’il n’a comme registre celui de chanter aigu. Cela entraîne des morceaux avec une très grande technique, des mélodies très bonnes et efficaces mais trop longues et qui tombent vite dans la démonstration.

Je regrette le côté décalé et agressif d’Anthrax années 90. L’album est bon techniquement et musicalement mais ce n’est pas forcément ce que j’attendais d’Anthrax.

C’est pourquoi ils resteront éternellement les 4èmes du Big Four Of Trash.

A écouter avec des musiciens ou des métalleux musiciens.

Deezer : http://www.deezer.com/album/12482396?utm_source=deezer&utm_content=album-12482396&utm_term=7126184_1456519104&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/6Fv7rK9oiIXPJsArWJ4Fo0

Facebook : https://www.facebook.com/anthrax/?fref=ts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire