Attila / Chaos

Attila, là où ils passent l’herbe ne repousse pas. Pourquoi? parce qu’une meute de métalleux est venue fouler le sol pour les écouter et faire un wall of death. Du gros son pour leur 6ème album : Chaos. Rien que le titre en dit long.

Attila, c’est 4 musiciens énervés américains : Christopher Fronzak au chant, Sean Heenan à la batterie, Chris Link à la guitare et Kalan Adam Blehm à la basse et au growl. Le nom du groupe fait bien entendu allusion à Attila le Hun, un des plus grands conquérants de l’histoire (il a quand même traversé l’Asie, le Moyen Orient pour arriver aux portes de l’Europe).

Ignite nous met tout de suite dans le bain. Un riff de malade à la guitare, rapide et puissant, une double pédale de batterie qui joue les marteaux piqueurs et un chant violent accompagné de temps en temps d’un growleur (Kalan Adam Blehm qui growl derrière). Ils sont énervés.

Public Apology m’a dérouté. Pas en mal, au contraire. Le style métal/rap est très bon sur ce morceau. Le flow de Christopher Fronzak est génial là dessus et la mélodie de guitare est énorme. Cela m’a dérouté car j’ai cru l’avoir déjà entendu auparavant.

Ce morceau est une réponse aux critiques envers le groupe et le chanteur. Il envoie chier ces mecs en leur disant qu’il a commencé avec rien, étant seul à y croire, mettant son argent pour faire une tournée, galérer. Et derrière, on lui crache dessus!! C’est aussi un moyen de remercier son public qui fait abstraction de ces attaques et continuent de venir les voir.

Ce n’est pas le seul morceau qui m’a donné l’impression d’avoir déjà entendu ce groupe avant. Moshpit m’a fait le même effet. Là aussi un morceau très rappé sur le chant avec une mélodie bien puissante. C’est un peu Linkin Park sous stéroides, avec des samples énormes (merci à Ookay pour son intervention électro dans le morceau) et une réelle énergie. Le flow à mi morceau m’a fait penser à Eminem (sur Rap God).

Mais c’est aussi du morceau très en colère avec un vrai chant métal comme sur Let’s Get Abducted. Le riff de guitare est rapide, incisif et colérique. Les petites interventions solos de guitare donnent une montée en puissance et une qualité technique au morceau.

Paradoxalement, c’est une chanson d’amour. Il tombe addict à cette personne comme une drogue. Le morceau fait autant penser au plaisir d’aimer qu’au désespoir d’être dépendant de la personne.

All Hail Rock And Roll est un hommage à toutes les gloires passées et trépassées du rock et du métal. Attila a peur que le rock meurt à perdre toutes ces égéries. Ils veulent donc que les nouveaux groupes prennent la main et continuent ce qu’ont commencé et créé ces gloires funestes.

Conclusion :

En fait, je crois que si j’ai cru avoir déjà entendu ces morceaux (Moshpit et Public Apology) c’est juste parce qu’ils sont énormes et que j’aurais aimé les entendre plus tôt.

C’est un très bon album de métal. En l’écoutant, je me suis dis, voilà du métal! du vrai.

Alors en fait, il y a tout, du néo métal, du pur métal, du métalcore. Il y en a pour tous les goûts mais c’est très cohérent dans Chaos (normal vu le nom).

A écouter entre chevelus et gros bourrins aimant les motos, la bière et s’amuser.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/14441948?utm_source=deezer&utm_content=album-14441948&utm_term=7126184_1481146779&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/6UxR99AMYDd6unGsusFMLd

Facebook : https://www.facebook.com/AttilaGA/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire