Awolnation / Here Come The Runts

Awolnation est le projet d’Aaron Bruno, musicien de rock et de grunge. Il a créé Awolnation, un projet rock et le fait évoluer depuis 2011. Son troisième album Here Come The Runts se projette dans un style électro-pop-rock un peu déjanté.

Le grand public français a découvert Awolnation avec I’m On Fire qui apparaît sur la B.O. de 50 Nuances de Grey ou avec Sail qui sert de spot publicitaire sur la chaine BeIN Sports.

En entendant les premières notes d’Here Come The Runts (l’album et le morceau titre), j’ai revu les groupes Beasties Boys et Bloodhound Gang dans cette musique.
Un univers un peu décalé qui part dans tous les sens avec un esprit punk/rock très important.

On ressent cet esprit punk dans le morceau Passion entre autre. Et le côté Bloodhound Gang : une grosse saturation bien grasse, un refrain répétitif qui rentre en tête pour ne plus en sortir.

Et une fin de morceau qui fait le lien avec Sound Witness System où le phrasé fait un peu hip-hop années 90 avec une batterie et quelques notes de synthés sans vraiment installer de mélodies.
Dans ce morceau, c’est plus les Beastie Boys : une musique un peu torturée et une présence omnipotente de la voix.
Je retrouve l’influence de ces deux groupes parsemée à travers tout l’album : que ce soit My Molasses avec les sifflements un peu décalé et le son de basse très rond avec une légère saturation ou Cannonball et cette mélodie punk ne se prenant pas au sérieux.

J’adore Miracle Man et ce chant hyper rapide assurant le show. C’est un pur morceau de live avec une grosse guitare/batterie. C’est un pur morceau rock fusion hip-hop.

Dans Handyman, je retrouve même un petit côté rock californien un peu à la Weezer. C’est très frais et sa voix est terrible. Le riff de guitare est simple et estival. C’est un morceau pour rouler, cheveux au vent.

Et l’album finit comme il a commencé : avec un morceau génial : Stop That Train. Un riff énorme guitare/basse bien lourd avec une rythmique énergique à la batterie.
La morceau bascule au deux tiers sur un rythme qui s’emballe avec une énorme basse tel un truck lancé à pleine vitesse avec Stop That Train repris à tue tête.

Conclusion :

Un album décalé mais qui mérite d’y poser l’oreille. Les morceaux sont complexes mais rien n’est ajouté sans qu’il soit de trop : tout est à  sa place. Les fans de Beastie Boys et de Bloodhound Gang retrouveront l’univers un peu déjanté qui faisait la force de ces deux groupes avec un petit truc en plus.
C’est un superbe album si on veut prendre le temps de le découvrir attentivement.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/54692382

Spotify : https://open.spotify.com/album/57zNKp8j0mG1rNtbEVkLMV?si=4KGst-JoTjCwATJTDajQIg

Facebook : https://www.facebook.com/AWOLNATION/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire