Bat For Lashes / The Bride

batforlashesBat For Lashes est le nom de scène de Natasha Khan. Cette chanteuse anglaise sort son 4ème album : The Bride. Un environnement pop/folk (plus folk que pop), de vrais instruments. Une chose est sûre, sa voix ne vous laissera pas de glace.

J’aimerai comprendre son pseudo et son origine. Mais peut importe du moment que sa musique est bonne.

In God’s House m’a transcendé. Sa voix chaude entourée de sonorités froides, sombres. Puis un refrain donnant l’impression de se retrouver dans un jardin coloré, aidé par les notes de synthés virevoltantes. Mais très vite, les sonorités sombres reprennent le dessus pour anéantir toute cette couleur (pourtant encore en fond sonore, lointain).

Les paroles sont très sombres. Elle se trouve dans une église le jour de son mariage, et elle voit (repense) à son enfant mort. Elle n’a pas le droit d’être heureuse.

De même, Never Forgive The Angels est sobre et sombre. Une guitare, une voix, quelques notes jouées, une atmosphère pesante, des chœurs comme pleurant en fond.

La perte de l’amour de sa vie fait qu’elle rejette la religion. Personne ne pardonnera les anges, d’où ce titre. On est dans la noirceur et non dans la mélancolie, mais cet univers sied très bien à ce timbre de voix, je trouve.

Close Encounters me scotche. C’est comme une complainte d’une femme fragile. Puis sur le refrain, on ressent l’espoir revenir, presque la joie. Cette chanson d’amour mystique est superbe. Le synthé crée une atmosphère presque religieuse et la voix de Natasha habille complètement le morceau. Une douceur, une sensibilité superbe.

Aussi à l’aise avec un piano, If I Knew est une ballade romantique. Les notes de pianos, feutrées, et la voix montant, susurrant tour à tour est superbe. Là aussi, une ode à l’amour, celui qui l’a aidé à trouver le chemin, à dépasser ces peurs et ces limites (grimper ces montagnes).

Conclusion :

Allant de la noirceur du deuil à la chaleur de l’amour, on traverse un océan de sentiment à travers cet album. C’est d’ailleurs très cohérent, le cheminement est assez intelligent. On retrouve une homogénéité dans les sonorités, les mélodies, très simples, lentes. C’est la voix qui nous emmène de l’ombre à la lumière, nous tenant la main, nous rassurant.

Tout n’est pas extraordinaire, mais l’album est bon dans son ensemble.

Il faut écouter Bat For Lashes quand on est au mieux psychologiquement quand même.

Deezer : http://www.deezer.com/album/13475613?utm_source=deezer&utm_content=album-13475613&utm_term=7126184_1467919737&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/0FOJVGWk7r4QKYCP1hCCEq

Facebook : https://www.facebook.com/batforlashes/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire