Beartooth / Disgusting

Beartooth

Premier album du groupe américain Beartooth (dent d’ours). De style métal punk. Caleb Shomo qui faisait tout jusqu’à maintenant (sur le premier EP) à su s’entourer pour ce premier album :Disgusting. C’est du gros, c’est du lourd.

Le son est un peu aseptisé, c’est dommage car on sent la rage dans le chant comme dans les rythmes.

C’est un peu le côté punk qui ressort, on manque un peu de rondeur dans les guitares, ce qui donne généralement de l’ampleur.

Côté chant, on alterne entre rage et chant mélodique tout au long de l’album et même dans chaque morceau. C’est plutôt pas mal, il y en a pour tous les goûts.

Prenons In Between, on passe du cri colérique sur les couplets pour aller sur les chants mélodiques (avec même l’intervention de chœurs de la part de Taylor Lumley, le guitariste, et de Oshie Bichar, le bassiste).

Les morceaux sont envoyés à 200km/h et donne l’impression d’être très courts (ils font pratiquement tous plus de 3’30 » pourtant). C’est la rythmique qui veut çà. On ralentit rarement tout au long de l’album, le palpitant oscillant entre les 140 et 180 battements minutes.

Bon côté parole, on est plutôt sur l’autodestruction.

Dixit  le troisième morceau, Body Bag, une vie une décision, assure toi que tout finisse avec toi en vie. En gros, débrouille toi pour que tes choix te pètent pas à la gueule. Super morale.

Les morceaux sont plutôt bien construits, en exemple One More. Chant alterné comme je le disais plus haut entre la rage et le chant classique, rythme de guitare rapide et efficace.

Toujours ce son très punk dont je ne suis pas fan qui empêche les guitares et la basse d’envoyer plus lourd, mais bon c’est un choix délibéré.

Keep Your American Dream parodie même le rock FM. Rythme très rock, chants en choeurs. Cà me fait penser à Papa Roach ou même, et là çà va pas forcément leur plaire, Puddle Of Mud.

Dead est le morceau quant à lui le plus punk. Morceau très rapide, cri de douleur du chanteur, morceau très court (2 minutes), une certaine anarchie des musiciens (bien dosé je dois dire).

Conclusion :

L’album est globalement bon, sans forcément avoir un morceau qui retient vraiment l’attention. J’aime bien In Between, mais c’est parce qu’il faut faire un choix.

Il n’y a rien qui dérange vraiment, hormis peut être que le cri trop répétitif de Caleb Shomo finit par user et que ces guitares saturés à la mode punk hardcore, me soûlent.

On est sur du bon métal sans plus. A écouter si vous aimez le punk ou le métal, sans forcément en faire un de vos cd de chevet (en même temps se coucher avec çà dans les oreilles ne vous assurent pas de bien dormir).

Deezer : http://www.deezer.com/album/11909996?utm_source=deezer&utm_content=album-11909996&utm_term=7126184_1451341715&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/1mIrsS2pstpEx28TelJuVW

Facebook : https://www.facebook.com/BEARTOOTHband/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire