Betraying The Martyrs / The Resilient

Betraying The Martyrs est un groupe de deathcore (pas la peine d’être plus explicite, c’est du gros gros son) parisien. Fait étrange, ils sont plus connus aux U.S.A. qu’en France. Ils ont même signé sur un label américain, Sumerian Records. Avec ce 3ème album, The Resilient, il est tant de rectifier le tir et d’en faire LE groupe death-métal Français!!!

Le groupe a été créé en 2008 et a multiplié les concerts à travers l’Europe et les U.S.A.. Les sonorités du death métal (ou deathcore comme on veut) sont généralement très lourdes, la voix est proche du growl. Betraying The Martyrs se distingue aussi par le fait qu’il y ait aussi un chant clair sur les morceaux. Cela permet l’alternance et de toucher un peu plus de monde que les simples fans de ce genre. Tous les fans de métal peuvent trouver leur compte.

The Resilient maintenant.

Lost For Words donne direct le ton : on est sur un gros son lourd et puissant, les guitares et la batterie jouant comme un seul rouleau compresseur prêt à vous écraser la tête.

On ajoute des arrangements derrière sonnant comme des chants féminins digne d’un Valhalla nordique (lieu de l’enfer où les plus grands guerriers et héros sont amenés. Je fais aussi référence à la chevauchée des Walkyries).

La voix est énorme et écrasante. Le pré-refrain s’accélère, on n’a pas le temps de souffler, c’est énorme et puissant. La voix en clair de Victor Guillet nous fait reprendre notre souffle et les synthétiseurs accentuent encore ce côté épopée nordique du morceau. Mais ce n’est que de courte durée.

Le son de basse est juste génial et bien rond. On n’entend que lui sur le passage refrain/couplet.

Et pour finir un solo superbe du guitariste. Tout est là pour en faire un grand morceau.

Même si sur des morceaux comme The Great Desillusion ou Take Me Back, l’intro donne l’impression qu’on retombe un peu sur une ballade ou un morceau un peu pompeux et gentillet, la réalité revient très vite au visage de l’auditeur avec l’arrivée des guitares et du chant d’Aaron Matts (celui qui growl).

D’ailleurs The Great Desillusion est très bien composé. Une partie sombre, énorme (le couplet) et une partie plus calme, plus positive (le refrain représentant les souvenirs). Le morceau parle pourtant d’une trahison amoureuse, d’un amour où l’autre lui a fait miroiter l’impossible. Tout çà pour s’apercevoir que ce n’était qu’une belle illusion.

The Resilient et son intro avec les tambours fait penser à un film de gladiateurs. Bon très vite, les guitares saturées et le hurlement font prendre conscience qu’on est bien 2017 ans après Jésus Christ. Les riffs de guitares sont incisifs et énergiques, la basse est un gros camion américain roulant à fond sur l’autoroute, appuyée par la batterie et sa double pédale (de grosse caisse. C’est l’impression de mitraillette sourde derrière). Et toujours ce solo haut perché, aérien et magnifique de Baptiste Vigier.

Je m’arrête sur Won’t Back Down. Le morceau parle des attentats mais aussi et surtout de la capacité des hommes à rester unis dans l’adversité et le devoir qu’ils ont à l’être.

L’intro au piano est froide et sombre, le morceau est très mélancolique et pourtant le texte est plein d’espoir. Le morceau est très lent, limite syncopé, l’énergie est maîtrisée comme si la colère devait être maîtrisée pour ne pas prendre le dessus.

Conclusion :

Un album très énergique, puissant, métal. Les mélodies sont très travaillées, les musiciens sont techniques mais sans dénaturer la musicalité des morceaux et l’apport des deux chanteurs ( Aaron et Victor) est très cohérente et toujours bien intégré dans le morceau. J’ajouterai que, dans ce style musical, on a souvent droit à des paroles très violentes et là, les textes ont beaucoup de fond.

Je n’ai rien à redire à cet album si ce n’est que j’ai pris une énorme claque dans la gueule tellement le son est énorme et bon. J’ai hâte de les voir au Hellfest 2017.

A écouter entre potes aux cheveux longs avec un pack de bonnes bières (çà devrait suffire le temps de l’écoute).

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/15040967?utm_source=deezer&utm_content=album-15040967&utm_term=7126184_1485709606&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/4RtPb2Boipd4Js4RvMgIaw

Facebook : https://www.facebook.com/WeAreBetrayingTheMartyrs/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire