Bottle Next / Bad Horses (Bonus & B-Sides)

Bottle Next est un duo guitare/batterie français de blues rock folk metal. Leur son si particulier, déjà parce qu’ils ne sont que deux mais aussi parce qu’ils mélangent beaucoup de styles, m’avait décontenancé sur leur premier album. Ils sortent Bad Horses (Bonus & B-Sides), une transition entre leur premier et leur second album. Un moyen de me rattraper.

Sur la musique de Bottle Next, la dominance, c’est le blues/folk. Tout l’univers musical, mélodique est construit autour de celà. Plusieurs styles musicaux utilisent les riffs blues pour alimenter leur propre style. Ce petit aparté vous aidera à comprendre la suite de mon propos.

Push Me Up était un morceau présent sur le premier album. Il a été retravaillé. Le rock de Bottle Next sur cette version est un peu comme si on melangeait un riff de guitare grunge à la Pearl Jam et un chant très bas à la Type O Negative.
La saturation de guitare est grasse, en opposition avec le son de batterie très sec et cette voix puissante qui en impose.

Les mélodies grunges sont tirés le plus souvent du blues. C’est flagrant sur Old avec ce riff énorme de guitare. L’esprit grunge, nocturne, est toujours là, la voix est plus claire pas moins charismatique pour autant.

Ce qui m’a toujours marqué chez les groupes grunges d’anthologies (Pearl Jam, Soundgarden, Nirvana et j’en passe), c’est le jeu de batterie. Peut être parce que je suis batteur. Peut être aussi parce qu’il est pleins de variations, de breaks.
Bottle Next ne déroge pas à la règle avec un jeu de batterie très interessant, pleins de fluidité et de changements.
Cela peut paraître logique avec un duo guitare/batterie mais l’expérience me fait dire que ça ne l’est pas. Bottle Next est une classe à part.

The Burning Tree bascule un peu plus dans le métal rock avec une dominance de la basse. L’esprit grunge s’efface sur ce morceau pour laisser la place à un métal rock un peu plus sudiste, lui aussi basé sur des riffs à dominance blues.

La reprise de Gojira, The Shooting Star, bien faite, ne m’accroche pas. On sort un peu de l’ambiance apportée par les morceaux précédents avec ces harmoniques et ce chant plus haut perché.

Je préfère le live de Bottle Necks, beaucoup plus dans l’esprit de Bottle Next (jeu de mot bottleneck étant le tube de métal dont se sert le guitariste pour distordre ces notes et en même temps faisant le lien avec le nom du groupe. Ndlr qui ne vous prend pas pour des cons, elle ne se permettrait pas, elle s’assure juste que tout le monde est sur le même fuseau horaire).

Le jeu blues y est dominant, pour ne pas dire exclusif avec une puissance et une énergie typique rock.

Jeu et énergie que l’on retrouve sur le live de Friend’s Face.

Conclusion :

Bottle Next nous offre un très bon 3 titres ajoutés de 3 lives bonus en attendant leur album en 2019. Après un premier album qui posait les bases de leur univers, et cet EP qui confirme et me donne l’eau à la bouche pour leur second album. Vivement la suite.

Pour l’acheter : 

Deezer : http://www.deezer.com/album/80022032

Spotify : https://open.spotify.com/album/2wz1LfFwcOxpAXkfIqLLQd?si=ffPM0kuRQMeVhzrr29lU7Q

Facebook :https://www.facebook.com/Bottlenext/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.