Calum Graham / Tabula Rasa

tabularasa

C’est le 5ème album de Calum Graham, jeune virtuose de la guitare acoustique. Tabula Rasa est le premier album où il chante dans un univers pop, blues. Suivez moi pour découvrir le guitar hero canadien.

Quand je parle de Guitar Hero, ce n’est pas un doux euphémisme. Quand on écoute Phoenix Rising, on tombe littéralement sur le cul. J’ai été impressionné par la technique de Calum, à seulement 24 ans. Entre les sweeping (jeu qui consiste a gratter une ou plusieurs cordes avec le médiator sans balayer, c’est à dire en attaquant la corde toujours de la même façon : soit vers le haut, soit vers le bas, mais sans aller retour), les taping (taper les cordes avec le doigt ou le médiator) et les descentes de manche dans un esprit très folk.

J’adore, le morceau est très bien envoyé, festif et même en étant un instrumental, on se met vite à remuer la tête de gauche à droite tellement c’est bon.

On pourrait croire qu’il sait jouer mais qu pour avoir mis 5 albums à chanter, sa voix n’est pas terrible. détrompez vous, à se demander même pourquoi il n’a pas chanter plus tôt sur ces albums. Il a une voix chaude, douce, très folk, blues. J’adore, on se laisse emporter sur Lighthouse. Une chanson très pop/folk. La chanson est belle, pleine de tendresse, un véritable piège à filles (et au pluriel s’il vous plait).

Il se limite dans l’instrumentation du morceau à la guitare, une basse, un arrangement derrière et sa voix. C’est efficace et on se laisse emporter très facilement notamment lors de son solo de guitare aux deux tiers du morceau. Magnifique.

Il en est de même sur Ghost. Une mélancolie, une beauté aussi bien dans le chant que dans la mélodie. Il sait créer des environnements musicaux pleins de charme et de tendresse (je me répète pour ceux qui n’auraient pas compris).

Il se permet même une reprise de Billie Jean (de Michael Jackson) à la guitare acoustique uniquement. Cela donne un morceau très blues, gardant une mélodie très dansante, très funky. Ce cover (reprise) est vraiment très original et travaillé.

Pour ma part, j’ai un petit coup de cœur, Farewell. Un morceau qui vous transporte au dessus des étendues sauvages canadiennes, traversant les forêts d’érables aux feuilles rouges, oranges et vertes, les rivières coulant au travers de cette immensité boisée. Je me mets à rêver, je sais.

Conclusion :

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cet album.C’est un album d’une chaleur, d’une douceur sans pareil. La technique de la guitare, la voix, tout est fait pour être transporté dans l’univers de ce jeune homme. Calum Graham commence à se faire connaître hors du Canada, et j’espère que la France saura l’accueillir les bras grands ouverts. On a bien accueilli Garou, je pense que Calum Graham serait un choix d’autant plus pertinent.

Le virtuose de la guitare acoustique n’a pas fini de faire parler de lui.

Deezer : http://www.deezer.com/album/12435268?utm_source=deezer&utm_content=album-12435268&utm_term=7126184_1457640001&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/30OgCzf2n8pLPvqW5ECtkR

Facebook : https://www.facebook.com/calumgrahammusic/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire