Cane Hill / Too Far Gone

Cane Hill est un groupe de métal originaire de Lousiane. J’avais adoré leur précédent album Smile et j’espérais beaucoup de leur album suivant. Too Far Gone arrive enfin. Parfois, on est déçu de trop attendre, parfois l’attente est à la hauteur de la récompense.

Too Far Gone est tout en puissance. On a un gros son claquant de basse, une batterie puissante et toujours cette voix d’Elijah Witt, mélange de Marilyn Manson sur les couplets et de Corey Taylor (Slipknot) sur le refrain. Un petit bijou de métal et d’énergie qui n’est pas sans rappeler les premiers albums de Powerman 5000.

L’album est sombre, tout en colère et douleur comme l’annonce le groupe.

Lord Of Flies représente bien cette douleur avec un riff de guitare torturé sur le couplet. Le refrain est catchy et efficace.
Le morceau met en avant le fait de faire confiance aux mauvaises personnes, celles que l’on écoute, que l’on espère digne de confiance alors qu’elles ne le sont pas.

Quelques morceaux sombres, plus lents, moins basés sur l’énergie mais plus sur l’ambiance froide apparaissent en milieu d’album et à l’enfilade : Erased, Why?
Loin d’être mauvais, ils interprètent une autre vision de la douleur transmise à travers l’album. D’ailleurs, sur Why?, il y a un très gros travail de chant en toute fin de morceau qui est très sympa.

Mais on revient vite à la puissance brute que le groupe sait dispenser sans avarice.
It Follows et son alternance gros son lent avec Elijah criant toute sa rage et son plus rapide et saccadé avec une basse suivant le chant avec beaucoup de justesse.
Ou Hateful et sa rapidité très trash qui nous balance un gros son bien énervé.

Je m’arrête sur The End, le dernier morceau (logique). Le morceau commence très lentement, froidement pour finir en explosion avec un son de guitare hyper aiguë.
Je ne sais pas en revanche si le but n’était juste pas de finir l’album en chantant The End à tue-tête ou d’exprimer vraiment quelque chose.

Conclusion :

Je n’ai pas été déçu. Cane Hill confirme ma première bonne impression. Un peu en deçà  (car j’ai vraiment adoré Smile) de leur premier album, Too Far Gone est un très bon album explosif à souhait. Ça va headbanguer dans les chaumières.
À écouter pour crier sa rage et se défouler en dechirant la vaisselle en carton (faut pas déconner, je vais pas retourner à Ikea tous les 3,4 matins).

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/54841152

Spotify : https://open.spotify.com/album/6105ZjcfBZSAKFxguZBqC8?si=aS9HeEXpTGG9a6GoeWZI4g

Facebook : https://www.facebook.com/wearecanehill/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.