Charlie Winston / Square 1

J’adore Charlie Winston et son pop folk hobo. C’est toujours avec joie que j’écoute ces nouveaux albums. Voici Square 1, son nouvel album et je saute immédiatement dessus.

Spiral commence en complète opposition de ces précédents albums. Un plus grande orchestration : des choeurs, des cordes, une batterie et bien sur lui, Charlie Winston. Le morceau est plus froid, montant jusqu’à la fin du morceau dans une spirale comme une élévation.

Même si le phrasé est toujours le même et que l’esprit hobo, nomade est conservé sur Here I Am ou Feeling Stop, l’ampleur de l’orchestration, la densité musicale déconcerte un peu. Il n’est plus tout seul sur la route. C’était déjà le cas sur le précédent album mais là, il en fait trop, accumulant des couches sans raison.

Au bout de trois morceaux, les choeurs m’énervent déjà. Charlie Winston a perdu son attrait artisanal pour rentrer dans une machinerie industrielle sans saveur.

Le pire est je crois le single The Weekend. C’est un morceau sans intérêt qui ne ressemble en rien à Charlie Winston et musicalement fait réchauffé mille fois.

Les très beaux Rendez Vous guitare/voix acoustique très feutré qui monte peu à peu et l’intimiste Airport au piano atténuent peu à peu ma déception.
Il n’a pourtant rien perdu de sa qualité vocale et musicale. Puisqu’un temps, il revient aux essentiels avec plus de sobriété et de sincérité.

L’intro d’Until Tomorrow qui fait penser tour à tour à Toto et Christine And The Queens laisse place à un morceau très triste et sombre où les notes de guitares éparses claquent pour monter telles une délivrance positive jointent aux violons.

Mais on retombe dans un final sans intérêt et triste.

Je passe sur Lost In The Memory, un espèce de fado en anglais et assez fade.
Et ferais aussi l’impasse sur Get Up Stronger.

Conclusion :

Que dire de Square 1 si ce n’est la déception du mois voire de l’année. J’étais heureux de retrouver Charlie Winston après un superbe Curio City sorti en 2015. Il continue dans avec une orchestration plus importante, comme sur son album précédent mais la magie n’opère plus. J’ai l’impression qu’il a perdu de son envie. Et je tombe de haut. Hors Rendez Vous et Airport, il n’y a rien.
Ça m’a juste donné envie de me repencher sur Curio City et Hobo.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/74004682

Spotify : https://open.spotify.com/album/04gpQPY1CAQYoCOQ1QVByf?si=ar_jR4wJRa2B_l1d2oZf0A

Facebook : https://www.facebook.com/charlie-winston-43749368715/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.