Counterfeit / Together We Are Stronger

Counterfeit est un groupe de rock londonnien fondé en 2015. Ils gardent à l’esprit une connotation punk dans leur jeu. Leur premier album, Together We Are Stronger prouve qu’ils sont plus forts et aussi meilleurs ensemble.

Leur album est une débauche d’énergie mais aussi du pur rock pêchu et positif.

On retrouve l’esprit punk dans le type d’écriture des morceaux : des morceaux cours et énergiques. On ne perd pas de temps, on envoie le son à fond!

En témoigne Washed Out. Le riff de guitare est efficace et puissant. Le chant ajoute de l’énergie supplémentaire en chantant vite et bien. Le pont refrain/final est juste génial avec guitare/batterie balançant un riff énervé avant le retour de la voix pour le final.

Il y a un très gros travail au niveau des mélodies. En témoigne Close To Your Chest et son riff syncopé sur le couplet pour ensuite basculer sur une rythmique très énergique sur le refrain. Le solo de batterie avant le grand refrain final est juste énorme.

C’est mon morceau préféré car il dégage un truc énorme, quelque chose de très positif.

As Yet Untitled est dans le même esprit à ceci prêt que l’on ressent un peu plus de colère, mais la structure est globalement la même et le but est de donner une pêche impressionnante.

Ils ont un son énorme, dense qui témoigne d’une grande maturité et d’un énorme travail. You Can’t Rely m’a rappelé Panic At The Disco! et Fall Out Boy ou encore (pour être plus chauvin) Glowin Shadow. Le son enveloppe littéralement l’auditeur, la voix est superbe, l’ambiance est très burlesque sans tomber dans le sombre.

La guitare et la batterie ont une importance capitale dans les compositions, ceux sont eux qui créent littérallement toute l’ambiance et l’énergie du morceau, enchaînant break (rupture) et reprise, montée et descente musicale. c’est génial.

J’ai un énorme coup de coeur pour Addiction. Ce morceau sonne comme un hymne pour le groupe. Le morceau n’est pas sans rappeler Rage Against The Machine. Là aussi, on retrouve toujours ce travail de la guitare (alignant riff pêchu et efficace et notes saturées en arrière fond pour donner du poids à la voix) et de la batterie (les descentes de toms sont légions et amènent une puissance phénoménale au morceau).

Enough et son intro à la batterie, son riff de malade au début, flirtant là aussi avec le burlesque, m’a foutu une claque. Plus qu’aimer, j’ai adoré!!!!! Le final choeurs d’enfants (enfin je crois) et batterie sonnant comme un rouleau compresseur est juste génial. Deuxième coup de coeur.

La dernière chanson Letters To The Lost est la chanson mélancolique, balançant comme une colère sous jacente du chanteur sur le refrain. Un morceau noir mais très, très beau.

Les 5 musiciens sont exceptionnels ; je me dois de les citer car j’espère que vous entendrez à nouveau parler d’eux : Jamie Bower au chant (et guitare additionnelle), Sam Bower à la guitare (et au choeur), Tristant Marmont en deuxième guitare (et choeur), Roland Johnson à la basse (et au choeur, normal) et enfin mais pas des moindres Jimi Craig à la batterie.

Conclusion :

Le coup de coeur du mois!! un superbe album, rien à jeter. Le groupe a une énergie énorme, des riffs puissants et efficaces et des mélodies superbes.

C’est le premier album du groupe, et cela promet pour l’avenir.

Un album où chaque chanson est bonne, sans avoir réellement un morceau en dessous du reste, c’est tellement rare que je vous invite, que dis je, je vous ORDONNE d’écouter Counterfeit. Vous m’en serez reconnaissant à vie ( de rien, c’est un plaisir).

A écouter partout : chez vous, chez les autres, dans votre voiture et en concert.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/15063935?utm_source=deezer&utm_content=album-15063935&utm_term=7126184_1489935163&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/4xFvewd8YUnWh4MQFuh368

Facebook : https://www.facebook.com/therealcounterfeit/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire