Dagoba / Black Nova

Black Nova est le nouvel album de Dagoba. C’est le 7 ème album de ce groupe de métal marseillais. Le groupe continue dans cet univers death, sombre sans pour autant s’affranchir de tous les codes.

Le groupe tient son nom de Star Wars. La planète Dagobah est celle où vit reclu Yoda, le dernier Jedi dans l’épisode VII, VIII et IX (oui je suis fan).

Bref, Black Nova est un album sombre aux tonalités death mais garde une musicalité propre. Leur influence première étant Machine Head, on retrouve des rythmes rapides, des voix colériques et des riffs de guitares cinglants sur l’ensemble de l’album.

Mais pas que.

On a aussi des arrangements puissants très électro comme en témoigne Inner Sun à l’intro très dubstep. Ensuite seulement, le morceau reprend un esprit très proche d’un Machine Head à une exception près (la encore) : le refrain où le chant est travaillé et clair.

On retrouve les tonalités death dont je parlais au début surtout sur The Legacy Of Ares et son intro ainsi que les ponts entre couplets et refrain avec des harmoniques arabisantes à la guitare.
The Grand Emptiness reste dans le même esprit.
Dagoba joue aussi la carte de l’espoir, du moins sur certains morceaux.
Lost Gravity perd en gravité (jeu de mot non voulu par la rédaction, elle prit de s’excuser de la gêne occasionnée) et gagne en énergie positive. Tout le chant est clair (hors choeurs), les arrangements sont aériens, la guitare est incisive sans tout dévaster et même la rythmique à l’air de flotter au dessus de la bataille.
Un de mes morceaux coups de coeur.
Deuxième coup de coeur pour Phoenix & Corvus. Pas pour les mêmes raisons ; là c’est surtout la puissance dégagée par le groupe qui m’a plu, le riff de guitare ainsi que la montée sur les refrains avec les notes hautes de guitares électriques.

Conclusion :

Je partais avec un a priori sur cet album et j’ai finalement adoré. Il m’a fallu plus d’une écoute pour adhérer mais le résultat est très bon. Le groupe a su intégrer pleins de petits détails qui mettent un marqueur différent sur ce groupe par rapport aux autres.
Petit détail, les deux démos de fin d’albums sont dispensables (je n’ai même pas vu la différence majeure entre la version définitive et la demo d’Inner Sun).
Sinon, un très bon album qui confortera les fans du groupe et pourra faire adhérer certains à la cause.
Petit plus, l’édition deluxe est agrémentée du concert du Download Festival 2017 du groupe.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/45271071

Spotify : https://open.spotify.com/album/6EadO2F3qVxut0vwiItcZJ

Facebook : https://www.facebook.com/dagoba13/

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « Dagoba / Black Nova »

  1. après l excellent tales of a black dawn force est de constater que black nova n atteind pas sa cible ! c est long, poussif et au final ennuyeux !
    les riffs tournent en rond à tel point que l on a l impression d écouter le même morceau du début à la fin et le départ de frarckie n arrange rien.
    au final un album très moyen bien en dessous des 3 derniers productions, j espère que dagoba saura rectifier le tir sur le prochain album !

    Répondre

    1. personnellement je n accrochais pas sur Dagoba précédemment. peut être que je n’avais pas pris le temps d’écouter non plus. j’ai vu que l’album faisait débat mais je reste sur mon point de vue : c’est un bon album. On disait la même chose de Machine Head et ils sont toujours là. Empire Emptiness et Infinite Chase sont completement différent par exemple. Après je ne fais que donner mon avis, heureux que cela fasse débat

      Répondre

Laisser un commentaire