Dangerkids / Blacklist_

Tout comme Linkin Park en leur époque, Dangerkids sert un néo-métal (mélange de paroles rappés et de musique métal). Là où ils vont plus loin, c’est dans la composition musicale, plus abouti. Leur deuxième album Blacklist_ vient de sortir et ils balancent leur flow et leur saturation à la face du monde!

Je parle de Linkin Park de la belle époque, celle d’Hybrid Theory. Dangerkids balance un rap rapide et énergique, des mélodies agressives et puissantes et ajoute quelques notes d’électroniques avec quelques arrangements ici et là.

Les deux grandes différences entre ces deux groupes :

  • l’approche de la musique est plus intéressante avec Dangerkids qui a fait le choix d’avoir, notamment, un guitariste de grande qualité capable de faire des solos de guitare et des mélodies intéressantes.
  • le groupe verse dans le métal et ne succombe pas (hormis sur une ou deux chansons) aux sirènes du consumérisme, de la musique commerciale pour jeune fille en chaleur.

Le chant rappé est là pour appuyer les textes et la mélodie, apportant une agressivité… non, une colère plutôt, supplémentaire.

Blacklist_, à mes yeux le meilleur morceau de l’album est typique de ce que je viens de dire. Une énergie déployée énorme, un riff de guitare incisif et rapide et le mélange rap/métal très bien orchestré.

La montée en puissance dès l’intro est énorme et on balance tout de suite les guitares saturées à fond. Le mélange chant rap (de Tyler Smyth)/chant hurlé (d’Andy Bane. Sans aller sur le growl) est très bien interprété.

Quelques morceaux viennent un peu perturber la qualité de l’album, notamment Crawl Your Way Out et Nothing Worth Saving. Ces deux morceaux, par leurs débauches d’arrangements et de filtres (notamment sur la voix) et avec un son très compressé m’empêchent de les apprécier pleinement. De plus, sur ces deux morceaux, je trouve que l’on perd un peu l’énergie que l’on a sur le reste de l’album.

Heureusement Inside Out, Things Could Be Different (avec son esprit un peu punk en intro) et l’énergie déployée par Andy Bane le chanteur ainsi que les solos d’Alex Asch (à la guitare) sont énormes.

Je m’arrête aussi sur Summoner’s Rift qui est un mélange de chant  en clair et de mélodies proche d’un black-métal ou d’un trash-métal. L’énergie déployée et l’ambiance est très forte et les mélodies sont très travaillées. On se plonge très vite dans l’univers héroic-fantasy du morceau (un peu Donjons et Dragons) du fait des synthés en arrière plan.

Toute la qualité de flow de Tyler Smyth est sur Glass On Water et sur Kill Everything. Le chant est mis en avant sur ces deux morceaux et le mélange entre le métal et le rap est très cohérent.

Conclusion :

Un album très sympa, plein de bonnes choses avec un titre phare : Blacklist_. C’est sans doute pour çà qu’ils ont choisi ce nom pour l’album.

La grande qualité musicale du guitariste et vocale d’Andy Bane sont pour moi les deux énormes atouts du groupe.

Seul petit bémol : ne pas céder à la facilité en mettant des arrangements trop présents qui n’apportent rien d’autre au morceau que de le desservir.

En attendant, pour un deuxième album, on est sur du bon, du très bon néo-métal. A confirmer sur scène et je l’espère pour un troisième album en 2018-2019.

Pour l’acheter (bientôt disponible) :

Deezer : http://www.deezer.com/album/15054955?utm_source=deezer&utm_content=album-15054955&utm_term=7126184_1485536589&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/2s8F3nGWElyD5w4klZVq3f

Facebook : https://www.facebook.com/wearedangerkids/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire