Deadmau5 / Mau5ville : Level 1 et 2

Deadmau5 est un Dj canadien de house prog, electro. Joël Thomas Zimmerman se coiffe d’une tête de souris pour faire ces shows à travers le monde. Pour la sortie de ces deux derniers EP, autant faire un portrait croisé vu que ce sont deux EP qui se suivent et se ressemblent. Voici donc Mau5ville : Level 1 et Mau5ville : Level 2.

Commençons par Mau5ville : Level 1.

Monophobia avec le chanteur Rob Swire est un pur morceau dance. Très pêchu, avec des arrangements électro nocturnes chaleureux, on a vraiment envie de faire la fête.

Sur l’album, on retrouve des versions remix moins réussis même sans réel intérêt. On se retrouve avec des morceaux plus lent, semi ou complètement instrumental, très répétitif ou qui tarde à se mettre en place, froid.

All Is Lost est réalisé en collaboration avec le DJ Getter. On se retrouve avec un morceau plus dans l’esprit electro world music avec cet environnement nature (les petits oiseaux en fond sonore). Le morceau tarde un peu à se lancer et manque un peu d’attaque mais la mélodie est belle.

Something Like change de registre puisqu’en collaboration avec les DJ GTA et donc avec un esprit plus urbain, hip-hop. Ce morceau sort complètement de l’univers Deadmau5 et rentre complètement dans celui de GTA. Très trip-hop, répétitif et pesant.

Nyquist finit dans un registre plus intime avec des notes de pianos, reprenant l’univers nocturne et épuré de Deadmau5. Les arrangements industriels sont très légers. Le morceau est magnifique, douillet, chaleureux, presque mélancolique.

On reprend la même trame avec Mau5ville : Level 2.
Drama Free sonne très nocturne, très urbain avec la collaboration de la chanteuse Lights. Le morceau est magnifique, plutôt mélancolique sans aller dans la tristesse avec une certaine énergie de par le beat et le refrain chanté par Lights.

Là encore, on retrouve des remix un peu plus réussi que sur Mau5ville : Level 1. La version accélérée de Drama Free par Chris Lorenzo avec des arrangements plus industriels casse un peu cette mélancolie.
Quant à l’instrumental, on exacerbe le côté urbain avec un beat très enlevé et un phrasé de batterie très pêchu super interessant. L’aspect mélancolique n’est pas en reste puisqu’à la place du chant, interviennent des violons.

10.8 réalisé en collaboration avec M.Bill est très porté sur les synthés et cela donne un côté transe années 90. La partie piano au tiers du morceau fait un peu bande originale de film et c’est bien la seule chose qui me plait dans ce morceau.

GG emprunte à l’espace son ambiance avec des notes volatiles qui se répètent à l’infini et se perdent dans l’immensité jusqu’à l’arrivée du beat. Le morceau est très vite très répétitif.
Et même ces remix, de Gallya ou Monstergetdown ne donne pas envie de l’écouter.

Et c’est parti pour de la transe bête et méchante répétitive et sans saveur avec Sunlight et Boui. A pleurer par le manque d’imagination d’un DJ qui n’en manquait pas jusque là. D’autant plus bizarre que la transe n’est pas son dada d’habitude.

Conclusion :

Deux albums qui méritaient de n’en faire qu’un avec la moitié des morceaux en moins. Personnellement, j’aurai mis Monophobia, Drama Free, All Is Lost, Nyquist, 10.8 et Drama Free Extended Instrumental et cela m’aurait suffit.
A trop vouloir en mettre, histoire de sortir un truc, on passe à côté de l’essentiel : la qualité.

Pour l’acheter : Mau5ville : Level 1 :
Mau5ville : Level 2 :

Deezer : Mau5ville : Level 1 : http://www.deezer.com/album/66985582
Mau5ville : Level 2 : http://www.deezer.com/album/73379032

Spotify : Mau5ville : Level 1 : https://open.spotify.com/album/1DH1jrRHjCyAEDwTmHmMZe?si=yEJ5ZDZ8Sh-xFeqPCkT7iA
Mau5ville : Level 2 : https://open.spotify.com/album/1avRid1zaRK4UDSrwduIPX?si=NrzkHKPuR5iBhL_zGLCbaQ

Facebook : https://www.facebook.com/deadmau5/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.