Deville / Make It Belong To Us

deville

Deville est un groupe suédois de rock stoner (les rythmiques sont hypnotiques et simples) et sort ce mois-ci son 4ème album. Un groupe dans l’esprit de Queen Of A Stone Age.

Le groupe n’arrive pas à percer sur la scène française et anglaise et j’espère que cet album va changer la donne.

Des riffs très rapides, la basse est un camion lancé plein gaz alors que la voix pose un peu plus les mélodies, plus calme.

Le groupe sort des morceaux très sombres, bien écrits et la voix du chanteur, Andreas Bengtssen (imprononçable), est rock sans être rageuse ou agressive.

Drive par exemple a un riff très rapide, bien lourd sur les refrains. Le chant pose plus lentement sur le couplet la mélodie très travaillée. On est même sur quelque chose de plus complexe que le stoner classique. Les rythmes sont plus intéressant, divers changements interviennent dans le rythme ; puis on revient au riff lourd appuyé par la basse qui déroule un son immense sans dé-vertébrer le  morceau (on entend tous les instruments distinctement).

L’intro de Make It Belong To Me, avec sa batterie qui déroule une descente de toms (les petits tambours sur le devant de la batterie, au dessus de la grosse caisse) est superbe. La voix, toujours aussi calme fait opposition avec le jeu plus rapide des musiciens, notamment les guitaristes qui se prêtent même à un petit solo très bien senti sans être trop technique.

Tout n’est pas bon cependant. Life In Decay qui lance un rythme très hard-rock années 80 sort un peu du lot mais pas en bien. Le filtre sur la voix du chanteur n’a aucun intérêt. Le rythme est basique et vite lourdingue.

Le morceau devient très vite répétitif et on a envie de zapper.

Conclusion :

Un bon album de rock avec un vrai travail sur le son qui est propre, ni trop compressé ni trop étendu. Le travail sur la voix est excellent. Il chante très bien, c’est très agréable. Les rythmes sont très travaillés, ce qui dénote avec le stoner habituel et ce n’est pas plus mal. Le stoner est généralement très répétitif et sans grande technicité. Là, on monte le style d’un cran. Les rythmes sont hypnotiques sans être trop énervant à écouter. On peut écouter l’album d’une traite sans avoir vu le temps passé.

C’est d’ailleurs le principal reproche, il n’y a pas de morceau qui sorte vraiment du lot et te dise :  » Ouais, çà c’est du son!! »

 

http://www.deezer.com/album/11340676?utm_source=deezer&utm_content=album-11340676&utm_term=7126184_1449326348&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire