DVSR / DVSR

dvsr

DVSR, aussi appelé Devastator, est un groupe de métal/Hip Hop et sort son premier album. Ce groupe australien est très très méchant!!!!

Ce groupe sort ce premier album et on peut dire qu’ils en veulent.

grosse sonorité notamment dû à la basse qui a un très (mais alors TRES) gros son. Le chant rap rappelle un peu Limp Bizkit ou Linkin Park (à leurs débuts) mais c’est bien là leur seul rapprochement.

Les sonorités sont plus lourdes, plus sombres.

Les paroles sont sombres et pourtant on a une pointe (la pointe de la pointe même) d’espoir.

Exemple, dans Life And Death où le chanteur, Mathew ‘AntiMatter’ Youkhana, compare son chagrin d’amour au fait de mourir de l’intérieur.

Il a cependant espoir de s’en remettre, reprenant peu à peu pied avec l’expérience du passé et le temps qui fera son oeuvre pour oublier. Il espère même retomber amoureux même si pour l’instant il se sent enfermé dans son esprit comme dans un cercueil.

Bien écrit mais très noir comme pensée.

Idem sur The Forked Tongue (langue fourchue) où il crache sur le mensonge et les menteurs qui n’ont aucune autre motivation que de se faire valoir. « Tout n’est que vide derrière » ce mensonge.

Enfin Unconscious parle des croyances qui servent à se donner une raison de trouver une cause à défendre, une raison de se lever le matin. Mais très vite « l’armure étincelante » de la croyance se révèle n’être que du vent, « jamais éprouvée » et qu’ils se servent de vous.

Le chanteur crache sa colère sur fond de grosses guitares saturées, solos, basse impressionnante et batterie déroulant sa puissance.

Autant quand il flow et quand il chante (car çà lui arrive), sa voix est colère mais pas bruyante.

les riffs en imposent même si on ne les retient pas. Ils sont techniques et puissants, le son n’est pas retenu, il déchire et fait trembler le vaisselier.

Remission (encore un titre joyeux, mais je vous dis il a la rage) est mon morceau préféré. C’est le morceau le plus doux de l’album, il chante tranquillement, les rythmes sont plus lents et moins lourds.

Les guitares sont plus mélodiques, plus aériennes. C’est hypnotique.

Conclusion :

Bonne surprise métal depuis plusieurs semaines, on est sur du lourd. Tout est colère, mais saine. Le groupe cherche à se défouler de toute cette rage que l’on peut cumuler au travers de la vie pour en faire quelque chose de positif : de la musique.

Pour un premier album, le son est vraiment très propre et puissant.

Précision inutile, ce n’est pas un groupe pour les petites filles voulant jouer à la marelle ou faire du tricot. c’est un groupe pour les gros bourrins et les personnes aimant la testostérone et le bruit!! YEAH!!!

 

http://www.deezer.com/album/11624360?utm_source=deezer&utm_content=album-11624360&utm_term=7126184_1449326289&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « DVSR / DVSR »

  1. Plutôt court et direct comme chronique, mais ça a au moins le mérite de mieux faire connaître le groupe, en tout cas je l’espère.

    « c’est un groupe pour les gros bourrins et les personnes aimant la testostérone et le bruit!! »

    En revanche, c’est bien plus subtile que ça en a l’air comme musique puisqu’il y a de nombreux passages atmosphériques et beaucoup d’émotion à travers les flows du vocaliste. On peut aussi noter une petite collaboration significative avec les Français de Novelists sur « Remission ».

    Si ça t’intéresse, je te laisse le lien de mon site web, j’ai moi-même écrit une chronique sur cet album, en attendant celui d’Hacktivist :

    http://www.rodolphe-lamothe.fr/

    Merci,

    a+

    Répondre

    1. Merci Rodolphe. c’est justement le but de ces chroniques. ne pas trop noyer le lecteur dans les détails et aller à l’essentiel. qui plus est, c’est vrai que je n’ai intentionnellement pas fais le rapprochement avec Hacktivist pour surtout traiter l album en lui même qui reste un bon album de métal. j’ai lu ton article, il est très complet, on voit que tu fais énormément de recherches sur les groupes et je te suis très reconnaissant d’avoir regardé mon travail. bonnes fêtes

      Répondre

Laisser un commentaire