Eagles Of Death Metal / Zipper Down

eodm

Cet article est plus un hommage pour les personnes décédées en allant se faire plaisir en écoutant un groupe de blues rock californien plein d’humour le 13 Novembre 2015 dans une attaque et une prise d’otage à l’aveugle par des simples d’esprits.

Le groupe Eagles Of Death Metal s’est toujours revendiqué bon vivant et cela semblait normal qu’il joue en France en sachant çà.

Son dernier album Zipper Down (braguette baissée) vient juste de sortir. Cet album blues-rock (malgré le nom du groupe) est un album pour se faire plaisir.

Jesse Hugues, le chanteur et guitariste, s’essaye au français sur I Love You All The Time, avec en arrière son un rock proche des Beach Boys, très festif.

Une reprise de Duran Duran , Save A prayer, très rock années 70. Le morceau est assez sympa, même si les montées en puissance du chanteur ne sont pas toujours agréables à l’oreille.

Côté paroles, on fait la part belle aux femmes. Eagle Of Death Metal aime l’alcool, le tabac et les femmes. Je ne leur reprocherai pas.

Skin-Thight Boogie (danser le boogie bien serré sous entendu faire la fête de façon très rapprochée) est le morceau le plus cool de l’album. Partant dans tous les sens, entre riffs de guitare bien dansant et solo avec la talk-box (le son se distord à travers une pédale d’effet comme si quelqu’un parlait dans un tuyau) et chœur féminin. Même si le refrain part un peu dans tous les sens, c’est de loin mon morceau préféré sur cet album.

Got A Woman, bien que très répétitif et court, montre toute la technique du batteur qui se lance dans un riff batterie rapide et puissant.

Conclusion :

Même si je ne suis pas adepte de ce style de rock (un peu trop décalé à mon goût) çà reste un groupe rabelaisien dans l’univers et qui se fout de tout, du moment qu’ils se font plaisir et c’est bien là l’essence du rock.

http://www.deezer.com/album/11236576?utm_source=deezer&utm_content=album-11236576&utm_term=7126184_1447503921&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire