Eric Legnini / Waxx Up

Eric Legnini est un grand pianiste de jazz belge. Il a notamment participé à l’élaboration de l’album de Claude Nougaro, La Note Bleue. A 47 ans, ce musicien émérite a envie de changer d’univers et de mettre en avant de belles et grandes voix. Il décide donc de faire cet album, Waxx Up, regroupant de très grands musiciens ou chanteurs tel Yael Naïm, Ibrahim Maalouf, Hugh Coltman ou encore Nathalie Williams et du même coup jonglant avec les univers de ces derniers. Entre pop, jazz, soul ou funk, tout est mélangé pour notre plus grand plaisir.

Le premier morceau, I Want You Back, est un morceau très funk avec en chanteuse Michelle Willis. Michelle Willis est une chanteuse anglaise vivant au Canada qui a notamment été choriste pour Ray Charles. Sa voix chaude se marie parfaitement avec l’esprit funk du morceau. La composition, dansante et positive, fait la part belle à la voix de Michelle Willis. Les trompettes suivant parfaitement la cadence vocale de la belle chanteuse.

Leur univers ont tellement accroché qu’elle chante sur trois autres morceaux : The Parkway (plus jazz intimiste), Maybe (plus proche d’un soul pêchu de par sa voix sensuelle et chaude) et Sick And Tired (soul enlaçant et romantique).

Le morceau qui m’a le moins emballé est Despair avec Yael Naïm. Le morceau très électro est un peu trop déstructuré pour moi. Je n’arrive pas à accroché à l’univers vocal de Yael Naïm dans ce morceau. Le morceau est peut être un peu trop expérimental pour moi. Les sonorités très futuristes avec cette voix limite mélancolique donnent un tout très peu harmonieux, je trouve.

Je vous laisse juger :

The Wire avec Ibrahim Maalouf est un jazz très feutré teinté de sonorités électroniques. La trompette d’Ibrahim Maalouf nous transporte dans un désert africain plein de secrets et de mystère. Le morceau instrumental est superbe et terriblement ennivrant.

Il y aussi quelques morceaux instrumentals où seul Eric Legnini et son band (son groupe) jouent. Des morceaux très jazz/funk techniques mais très bons. Ils donnent une pêche terrible comme Here Comes The Beat Man. La qualité musicale de ces mecs méritait bien quelques lignes tant l’esprit funk est grand dans ce morceau.

J’aime aussi beaucoup The Sun Will Dance avec Hugh Coltman. C’est un morceau plus pop, oscillant entre douceur et chaleur. La voix résolument optimiste d’Hugh Coltman se marie très bien avec les notes sautillantes d’Eric Legnini. On pourrait croire écouter un morceau de pop des années 70-80 tellement l’esprit est jovial, insouciant.

En prime, un morceau caché. Un instrumental superbe, très funky plein d’esprit et de positivité là aussi. La mélodie entre facilement en tête et on peut entrevoir toute la qualité technique d’Eric Legnini au piano.

Conclusion :

Un bel album. Même si tout n’est pas génial, globalement l’ensemble est très bon. On garde une trame principale jazz et on se ballade autour, allant du funk au soul en passant par la pop. Eric Legnini a su s’entourer pour réaliser cet album et c’est un bonheur que d’entendre ces voix s’approprier les musiques d’Eric Legnini (ou l’inverse Eric Legnini s’approprier le style de ces chanteurs). En tout cas, une très belle découverte.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/15299623?utm_source=deezer&utm_content=album-15299623&utm_term=7126184_1491127615&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/0TiOBgBg3GFDSF0NQwNqmx

Facebook : https://www.facebook.com/eric.legnini.1/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire