Erudite Stoner / Erudite Stoner

Erudite Stoner est le projet d’un musicien, brésilien : Matheus Novaes. Ce musicien, guitariste pour être précis, a eut envie de nous faire partager son amour de la musique, de nous faire voyager a travers sa guitare et 10 morceaux instrumentaux sur son premier album : Erudite Stoner.

Spiritual Delivrance commence avec une mélodie douce, chaude et, on pourrait le penser, triste. Les notes sont lentes et claires, puis s’accélèrent petit à petit pour monter en sonorité et nous donner une mélodie superbe, très aérienne et pleine d’espoir.

Alienist reprend plutôt des mélodies plus rock. La guitare est toujours une guitare classique. Pas d’artifice, pas d’autres arrangements que son instrument. Seules la mélodie et l’attaque des cordes varient. Et sur Alienist, l’attaque est plus incisive, plus froide, la mélodie fait penser aux musiques black métal, aux morceaux rock mélancoliques. C’est superbe, un de mes morceaux préférés.

Far Away From City Walls m’a fait penser à un morceau portant l’espérance. Les enfants qui jouent et crient en arrière plan, aller au delà du mur de la ville : s’évader. Les notes sont aériennes, rapides, énergiques comme si l’on courrait pour partir loin, très loin. Puis, les notes se font plus lentes, plus douces, comme pour se reposer et prendre le temps d’aimer, de découvrir ce qui nous entoure, la nouveauté.

Un morceau très beau et très positif, je trouve à la différence des autres morceaux où le musicien nous montre une certaine tristesse.

Waiting For The Storm porte bien son nom. Le morceau est très lent, très patient. Les notes sont déposées, trainantes comme si l’on attendait. On entend les sonorités latines dans ce morceau, mettant un peu plus en avant les origines de Matheus Noaves. Le morceau est très calme puis on bascule pour la première fois sur une saturation sur la guitare. La tempête intervient avec l’arrivée de cette saturation inattendue et étonnante.

Roads To Somewhere est, je pense, le pendant de Ride To Nowhere (un morceau du même album). J’ai trouvé dans ces deux morceaux un mélange de sonorité blues et latines. Les deux morceaux sont, je trouve, très mélancoliques de par leur sonorité assez lente et la mélodie lancinante. Ce sont aussi les deux morceaux les plus longs de l’album. Et pour moi, pas les meilleurs.

J’aime beaucoup Left Behind et sa mélodie très classique (musique classique pour être clair), les notes virevoltantes, la légèreté du morceau.

Conclusion :

Un album qui nous emmêne dans l’intériorité de l’artiste entre tristesse et évasion, entre amour et mélancolie. C’est un bel espace de création que l’esprit et on écoute aisément l’album avec ces nuances et ces mélodies très aériennes et belles tout simplement.

A écouter au calme, les yeux fermés.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/12150780?utm_source=deezer&utm_content=album-12150780&utm_term=7126184_1499638404&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/6c53srUt7HM1c94wvA6SL9

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/eruditestoner/?ref=page_internal

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire