Evanescence / Lost Whispers

Evanescence sort un nouvel album. Non, vous ne rêvez pas. Le groupe de néo-métal à la chanteuse emblématique Amy Lee sort Lost Whispers. Bon, en fait, c’est le regroupement de faces B, de morceaux non retenus des précédents albums. L’occasion pour Evanescence de revenir…ou pas.

Bon, je vais être très clair. Pour moi les faces B sont dans 99% des cas l’occasion de faire parler de soi alors qu’on a plus d’idées ou de faire encore un peu de business sur un artiste mort. Car il faut bien l’avouer, quand on parle de face B, ce sont des morceaux non retenus par l’artiste lors de l’enregistrement car :

  • trop mauvais pour être sur un album
  • inachevé (il manque quelque chose pour en faire un bon morceau)
  • ne correspond pas à l’esprit du groupe ou de l’album (moins courant)

Bref, c’est souvent les fonds de cuve que l’on ressort, et cet album ne fait pas partie des 1% de perles que l’on retrouve et exige de l’avoir dans sa discothèque.

La plupart des morceaux de Lost Whispers sont des morceaux lents, ballades. Bien souvent, on a un minimum d’arrangement, avec piano/voix ce qui permet de mettre en avant la très belle voix d’Amy Lee.

Ainsi nous avons le droit à la version piano/voix d’Even In Death qui n’a rien à voir avec la version originale. Le morceau est très beau, les notes de piano, la voix d’Amy Lee, on est sur un morceau classique (avec notamment les violons derrière) mais clairement pas sur un morceau rock, encore moins métal.

Autrement dit, on est à 1000 lieues de ce que pouvait faire Evanescence avant.

Breathe No More est là aussi un morceau piano/voix tout comme The Last Song I’m Wasting On You mais, sans remettre en question la beauté du morceau, ne risque pas d’accrocher les fans d’Evanescence. Quant aux autres, les non fans (dont je fais partie), on passera facilement à côté du fait que ce soit Evanescence qui l’ai fait.

De même, Missing, Together Again et Secret Door font penser à des chansons de films. Un côté gothique assumé, très théâtral par les cordes et les arrangements, un côté très sombre proche de Les Noces Funèbres. Cependant, autant Secret Door est très joli, le reste est assez banal. Secret Door assume ce côté très classique et un peu « tendresse noire ».

La mélodie au piano particulièrement est très belle, surtout que les quelques notes de l’instrument hantent facilement les esprits.

Je parlerai du reste des chansons d’une même voix : un rock banal et au son très compressé sans saveur.

Farther Away fait gentille ballade avec une guitare saturée à peine assumée tellement elle n’envahit pas l’espace.

If You Don’t Mind et son intro avec la guitare à la limite de la fausse note me laissait présager un truc sympa. Quelle déception : un sous Skunk Anansie. Là encore, aucune énergie réelle, aidé par la compression totale du son, on a l’impression d’écouter le morceau au plus bas du son. Pourtant le riff de guitare est très intéressant avec la distorsion du son.

Un bon groupe aurait pu en faire quelque chose, c’est dommage.

Après, je mets dans le même panier A New Way To Bleed, Say You Will et Disappear. Ce sont des morceaux sans saveurs, sans réelle intérêt musical. Les mélodies sont banales, les arrangements un peu baclés et on comprend vite pourquoi les morceaux avaient été écartés par le groupe au départ.

Conclusion :

Bien souvent les morceaux rejetés au départ le sont pour une bonne raison. On comprend aisément lesquels quand on écoute cet album. Quelques morceaux sortent du lot mais sortent aussi du style musical principal d’Evanescence. Les morceaux classiques auraient eut un intérêt dans un album acoustique pourquoi pas. Mais là, l’album n’a ni queue ni tête et on a vite envie de changer d’album.

Pour parler de soit, bien souvent sortir de nouvelles compositions font meilleur effet qu’un album pleins de raretés qu’il aurait mieux value garder secret.

Deezer : http://www.deezer.com/album/15385387?utm_source=deezer&utm_content=album-15385387&utm_term=7126184_1488923994&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/08jcDyA4bBrFLynHMTsQpG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire