Evenline /Dear Morpheus

evenline

En créant ce blog, je ne pensais pas tomber sur autant de groupes français aussi doués. Voici le premier album d’Evenline, groupe de métal parisien : Dear Morpheus.

Dans la veine de Papa Roach ou Seether, écoutons ces petits français…

Dès Misunderstood, ils envoient du bois. Gros son, saturation super propre, voix digne de Seether ou même de Staind dont ils avouent s’inspirer.

Without You continue dans la foulée. Les riffs sont enlevés, percutants, rapides et très bien mis en place. Les morceaux sont cohérents les uns avec les autres et même dans leur structure individuelle.

Il n ‘y a pas de faute de goût, si je l’avais écouté à l’aveugle, je n’aurais jamais su qu’il s’agissait d’un groupe français.

Pas étonnant qu’ils aient fait la première partie d’Alter Bridge, ils ont déjà un son et une écriture très professionnelle.

Le chanteur, Arnaud Gueziec, ne hurle pas, il chante et sait monter en puissance.

Et quand il s’agit d’attirer le public féminin il sait feutrer sa voix, comme dans Letter To Grave. On se rapproche tout de même de Creed dans l’écriture ou les mélodies. c’est une belle ballade pleine d’harmonie, avec quelques montées des guitares sans jamais s’emporter.

Insomnia sonne un peu comme Alter Bridge dans l’intro. Gros son de guitare et de batterie, riff accrocheurs. On s’attend presque à quelque chose de plus agressif, c’est presque dommage. Seul Fabrice Tedaldi growl ( hurlement primaire comme dirait Bigard, très guttural) de temps en temps en fond pour montrer sa colère.

J’aime bien le riff de fin à la guitare avec le doublement des notes à la guitare pour accentuer et accélérer le riff.

Bon, comme toujours côté paroles, on est sur de la chanson d’amour. Comme la frustration de l’auteur avouant son amour par une lettre, un peu tardive (Letter To Grave).

Quelques exceptions cependant comme Dear Morpheus (titre de l’album) qui fait plutôt penser à un homme priant Dieu d’essayer de l’apaiser, d’éteindre ces peurs et angoisses à travers le sommeil.

D’ailleurs l’intro à la guitare, avec ces harmoniques est très mélancolique.

C’est une des nombreuses ballades de l’album, très typé Seether, mais à l’inverse des autres, elle a un caractère plus sombre que les autres.

C’est aussi mon petit coup de cœur. Le morceau est très beau et sobre.

De même Insomnia fait un peu le lien entre Dear Morpheus et les autres chansons d’amour qui sont présentes au travers de l’album. Ce morceau raconte comment l’amour peut penser les blessures du passé, des cauchemars éveillés qui hantent ces nuits.

Judgement Day et son intro avec les guitares filtrées marquent aussi un désir de créer une sonorité particulière au groupe, dans l’inventivité, la découverte. Le groupe essaye de faire rentrer l’auditeur dans l’histoire du morceau, de l’intéresser, qu’il prête l’oreille et çà marche.

Après, le morceau est un peu répétitif à mon goût et c’est dommage. cela manque un peu de puissance, de lâcher prise.

Le titre justement, aurait peut être appelé à un peu plus de folie, de puissance, d’anarchie dans le jeu très contrôlé du groupe.

Conclusion :

C’est une très belle découverte que je vous amène aujourd’hui. Même si l’album peut paraître un peu répétitif, on peut écouter ce métal même si l’on est pas addict à ce style. Le chanteur a une voix très agréable et ne se laisse pas aller au hurlement à tout va.

Les ballades, un peu trop nombreuses à mon goût, sont très bien interprétées et l’album peut s’écouter d’une traite. L’album est très cohérent dans son ensemble.

Après petit bémol pour ma part, j’aurai aimé plus de puissance dans le jeu, moins de retenu dans le jeu et peut être même, soyons fou, un solo de guitare de temps en temps. le jeu du guitariste me laisse à penser qu’il en est capable.

C’est un premier album et j’attends le deuxième avec impatience, plus mature j’en suis certain.

deezer : http://www.deezer.com/album/11759464?utm_source=deezer&utm_content=album-11759464&utm_term=7126184_1450127667&utm_medium=web

spotify : https://play.spotify.com/album/4OvwTrJDu5LOCdabuanSTH

facebook : https://www.facebook.com/evenlinemusic/?fref=ts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire