Flymeon / Randomize

Flymeon est un auteur compositeur électro francais. Après ces études, il doit trouver sa voix et se porte naturellement vers la musique. Le hard-rock dans un premier temps puis l’électro. Après une reprise de Deadmau5, Some Chords qui le fait connaître, il sort son premier EP : Randomize. Un moyen de se trouver.

Flymeon vit entre Paris et les Philippines. Randomize met en avant le fait qu’après les études (comme à chaque étape de la vie), on doit faire des choix sans être forcément orienté, aidé. Il met en avant le système académique français (les bons élèves font de longues études, les mauvais élèves quittent les études ou vont dans le « manuel ») qui ne tient pas compte des qualités intrinsèques, des aspirations des personnes.

Randomize, le morceau éponyme sonne direct très industriel avec des synthés très saturés, agressifs, une voix féminine en arrière plan à peine audible et des lasers de partout. On est en pleine soirée transe avec ce morceau, très punchy, énergique et festif.

The Werewolf continue dans la même lignée. On a presque un mélange de Prodigy pour l’agressivité et de Daft Punk (époque Homework) pour l’énergie. La mélodie répétitive est très entraînante.

Seul bémol, un morceau de 6 minutes avec la répétition du beat (du battement, du tempo), c’est un peu long.

Invisble Screaming Machines sort du schéma pour se porter vers des sonorités plus naturelles. Guitare, instrument organique ; sample de crickets hurlants enregistré au smartphone dans une forêt tropicale des Philippines. Véritable ode psychédélique aux Pink Floyd dont Flymeon est fan, le morceau mélange avidement sonorités électroniques avec un désir d’en faire un morceau rock.

Bounce revient aux sonorités plus industrielles dans l’esprit de Randomize avec là encore des saturations très agressives au synthé et une énergie folle sur le beat et la mélodie.
Là encore je retrouve du Daft Punk époque Homework dans le son et ça me plait.

Avec 3 Songs In 1, on explore l’électro pure. Les sons vont et viennent oscillant autour d’un beat permanent très rapide de batterie électronique. Les variations sont constantes et on en vient à perdre un peu le fil.

Conclusion :

Flymeon cherche à travers cet EP l’univers qui lui convient, son son. Il teste avec beaucoup de succès l’ensemble de la palette électro qu’il a à sa disposition et il faut bien admettre qu’à l’exception de 3 Songs In 1, il fait preuve de beaucoup de créativité et d’énergie. Reste à confirmer sur le long terme.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/89581882

Spotify : https://open.spotify.com/album/5a6XBEn1A1KStpvGFJPt8v?si=FmzSmGAxTjCkUVHhb7b35w

Facebook : https://www.facebook.com/flymeon/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.