Georges Michael / Older

Georges Michael est un très grand artiste. Il a beaucoup milité pour la cause homosexuelle (lui valant moults procès) et réalisé de très grands morceaux pop durant toute sa carrière.

Il est mort d’une crise cardiaque le jour de Noël 2016 (anus horibilis pour les musiciens) et je voulais vous faire connaître mon album préféré de lui : Older sorti en 1996. C’est pour moi le meilleur et pourtant peut être un des moins connus.

C’est un album est un résumé de morceaux pièges à filles (ou à mecs, après tout c’était sans doute l’utilité première que les hétérosexuels ont détournés). En revanche pour Georges Michael, cet album est un album très triste, reprenant l’ensemble de ces déceptions amoureuses et décès de son entourage.

Jesus To A Child par exemple, malgré le titre est une chanson d’amour faisant le parallèle entre l’amour de Dieu envers ces fidèles et l’amour qu’il porte à l’homme qu’il aime (à l’époque Anselmo Feleppa). Un morceau tendre avec une consonnance italienne rendant le morceau très romantique. C’est aussi la période des Zucchero, Eros Ramazzotti et autres lovers italiens.

Ou encore Fastlove (Pt 1), un pur morceau pop très moderne pour l’époque puisqu’il y a énormément d’arrangements musicaux en arrière (le doublage voix, le synthé, la batterie électronique, le sax et j’en passe).

Il touche à plusieurs styles musicaux à travers cet album, notamment le jazz. Older représente son expérience la plus complète. Un morceau très smooth jazz (jazz lent et nocturne, sensuel) avec un solo de saxophone très bon et langoureux.

Ce morceau est superbe par le travail autour de la mélodie et de la musicalité de cette dernière.

To Be Forgiven est lui aussi un morceau d’une langueur impressionnante. Ces notes sud américaine (grâce à l’apport de percussions) rendent le tout très dansant, de façon rapprochée.

Il finit l’album avec You Have Been Loved, une ballade tendre et caline superbe. Sa voix est presque feutrée, au même plan que les batteries et pianos. Rien a redire sur ce morceau qui fera couler les larmes et fondre les coeurs.

Et Free. Un morceau avec deux consonnances qui se rapprochent : l’un très jazz, sensuel et chaud ; l’autre avec des notes électro intégrant une vibe plus world music. Là aussi, un énorme pas en avant pour l’époque, une modernité encore maintenant. Deux phrases pour le morceau principalement instrumental « Feels good To be free ». Un morceau qui est très beau même si un peu à contretemps du reste de l’album.

Conclusion :

Un très bel album à l’époque où Georges Michael ne vivait pas sa meilleure période (rupture, décès, changement de maison de disques…). L’album se veut très curieux et parcourre tous les styles qu’aime Georges Michael (le jazz, les prémices de l’électro, la pop) et il sait mettre à son compte ces styles aussi variés.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/748374?utm_source=deezer&utm_content=album-748374&utm_term=7126184_1482944120&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/45evuVVrY9LzPez8geNEIF

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire