Gilad Hekselman / Ask For Chaos

Gilad Hekselman est un guitariste jazz d’origine israelienne de talent. Après avoir joué en trio, il décide de former deux trios pour créer un seul et même album : Ask For Chaos.
Gilad prend donc place au coeur de deux trios, l’un électrique et l’autre acoustique pour faire vivre cet album.

Toute l’entreprise de l’album Ask For Chaos est de faire cohabiter deux univers : l’électrique et l’acoustique, l’effusion et la sobriété, la technique et la mélodie.
Dans le dernier cas, il est primordial que l’un n’aille pas sans l’autre si l’on veut toucher un large public et ne pas tomber dans « la masturbation musicale » ou « branlette de manche » pour les guitaristes vulgaires.

VBlues est presque autant rock que jazz à la guitare.Il n’a de blues que le nom, sans doute par le riff pris à la base. La mélodie faussement feutrée rappelle certains guitar hero avec un leger effet overdrive (une légère saturation apportée sur la guitare très prisé par les bluesmen) sur sa guitare, les notes furtives de claviers d’AaronParks et le jeu plein de légèreté du batteur Kush Abadey.
C’est une véritable leçon de guitare que nous donne Gilad Hekselman.

It Will Get Better en revanche est lui dans l’intimité, dans la délicatesse et dans le jeu acoustique. Contrebasse avec Rick Risato et batterie alternant jeu aux balais (à la place des baguettes) et baguettes avec Jonathan Pinson. Le jeu de guitare y est plus minimaliste, pas moins technique même si ça ne se ressent pas.

J’aime beaucoup la légèreté de Stumble. L’artiste n’a pas peur des silences, des pauses, des allongements de notes pour donner un côté lassif au morceau, très smooth jazz.
Aaron Parks et son clavier est sur le devant de la scène et c’est Gilad Helkselman qui reprend note à note le jeu du clavier du début. C’est très beau, et presque déroutant de savoir qui joue.

Dans un autre registre Milton et sa mélodie pleine de vie, très positive avec un rythme contrebasse/batterie très élevé est de toute beauté avec des variations, des montées reprenant un peu le fil d’une musique latine parfois, plus bande originale de film à d’autres endroits.

J’accroche moins sur Clap Clap où justement le son au pad (tambour électronique) du « clap clap » casse le rythme, volontairement j’en ai conscience, et m’énerve. Cela me fait perdre le fil du morceau et j’en viens à ne plus vouloir écouter alors que le jeu est plein de subtilités.

Jouer tout un morceau sur la base refrain « do re mi fa sol » sur le morceau du même nom était sans doute un pari. En plus d’être drôle, cela donne un aspect folk très agréable. Bien joué.

Conclusion :

Ask For Chaos allie magnifiquement électro et acoustique. En les dissociant morceau par morceau, les mélangeant de façon faussement chaotique, on finit par ne plus faire attention aux parties. Et on se concentre sur le fond : la musique. Et là encore, c’est un album réussi, très technique mais qui ne délaisse pas la mélodie.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/66479232

Spotify : https://open.spotify.com/album/4xc3MwwLL5wFOtZLERUsZH?si=6IJzhzsNRTC4mTq0Lhh5xw

Facebook : https://www.facebook.com/gHexMusic/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.