Glowin Shadow / Ghost, Fools And Fakes

cover-ghosts-fools-fakes-deluxe-edition

Une fois n’est pas coûtume, je vais réécrire un article. Celui de Glowin Shadow, pour deux raisons : la première est qu’ils sortent un album regroupant leurs deux premiers EP plus quelques bonus; la deuxième est qu’ils ont remasterisés les morceaux pour mon plus grand plaisir. Donc voilà Glowin Shadow, groupe français d’émo rock avec Ghost, Fools And Fakes.

Je parlais dans le précédent article de glam rock mais je dirais plutôt de l’émo rock aujourd’hui. Le but est d’être dans la séduction du public, plutôt féminin de ce genre de musique avec un chanteur qui a une voix chaude, suave et qui peut monter facilement en puissance. Pour exemple, Panic At The Disco! ou encore My Chemical Romance ou Fall Out Boy.

Bref, dans l’EP il y avait quelque chose qui me gênait (et dont les musiciens admettaient qu’ils n’avaient pas été satisfaient non plus) : c’était le son et plus exactement la compression de leurs sons qui empêchaient la puissance d’être là sur des morceaux qui n’en manquaient pas.

Voilà une chose de résolu car tous les morceaux ont été remasterisés et l’énergie dégagée sur les morceaux est bien là.

Parlons maintenant des morceaux.

Le premier morceau, We Need To Talk, aurait pu se trouver sur un album de Fall Out Boy. Un son professionnel, une énergie énorme et des mélodies efficaces et bien faites. Tout est là pour en faire un hit. J’ai même cru au début à une reprise, mais non. We Need To Talk est clairement le morceau qui t’accroche direct.

Le solo de guitare est juste énorme, tout en technique et fluidité. Cà marche très bien et j’ai direct le coup de coeur.

Requiem continue dans cet élan. Un morceau énergique, un chant en anglais très bon et un riff de guitare entraînant. On se prend à se déhancher sur les couplets du fait de la mélodie de guitare typée salsa (sur la première partie). Les instrumentations un peu électro dubstep apportent une énergie supplémentaire et même une certaine aggressivité.

Là encore, le solo de guitare est la cerise sur le gâteau.

Halloween Party et son intro intégrant tous les instruments les uns après les autres et son côté très nocturne, un peu American Nightmare (le film) me plaît beaucoup. Le morceau est très bien interprété avec plusieurs parties, une voix plus haute, une voix plus colérique ; des parties de guitares plus lentes et d’autres plus pêchues.

Le clip est très marrant et bien sympa (même si le son est celui de l’EP donc non remasterisé)

Les deux versions acoustiques (piano de What’s Going On et guitare de We Need To Talk) sont sympas et montrent surtout la qualité vocale du chanteur Michaël et des guitaristes Pierre et Shelter. Notamment sur What’s Going On, le petit solo de guitare est très beau.

Conclusion :

Un album très réussi pour un premier album. Les fans surtout féminins apprécieront les chansons ainsi que les musiciens. Glowin Shadow fait preuve d’une grande maturité musicale et technique et surfe sur un genre délaissé par les français en général car très américains (comme Fall Out Boy par exemple). C’est dommage car le french loveur a toute sa place dans ce style.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/13844494?utm_source=deezer&utm_content=album-13844494&utm_term=7126184_1476462874&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/07gjcgbW3BEfTkDNkuHF6S

Facebook : https://www.facebook.com/glowinshadow/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire