Godsmack / When Legends Rise

Fan de la première heure et les ayant déjà vu trois fois en concert, c’est avec un énorme plaisir que j’ai vu arriver le nouvel album de Godsmack
. When Legends Rise sort après 4 ans d’attente. Mais tout vient a point à qui sait attendre.

Toujours un gros travail sur la batterie. Les riffs sont explosifs et efficaces. When Legends Rise est du pur Godsmack : un riff puissant, une voix énergique et un combo batterie/percu pour pousser le tout à fond.

Dès Bulletproof, on sent que le groupe a acquérie une certaine maturité.
L’énergie et la puissance laisse place à des mélodies travaillées et des harmonies plus maîtrisées.

La fougue du premier morceau et des précédents albums est laissée de côté pour un rock pêchu et une atmosphère qui transparaît à travers tout l’album.

Si on sort un peu des précédents opus, les morceaux n’en sont pas mauvais pour autant.

Les intros sont toujours autant efficaes. Every Part Of Me ou Take It To The Edge. Les couplets créent l’atmosphère froide et le refrain l’espoir avec les guitares hautes et la voix montante et chaleureuse de Sully Erna.

On a même droit à la ballade aux violons et piano sur Under Your Scars. Ce morceau m’a fait penser au morceau Skyfall. Le morceau est très triste et très beau.

Le dernier tiers de l’album revient sur les origines du groupe. L’énergie revient sur le devant de la scène et montre que malgré leur 23 ans de carrière, ils ont toujours la gouaille.

Ainsi Just One Time démarre au quart de tour avec un riff de guitare très blues et bien sombre, le filtre sur la voix et toujours ce boulot énorme sur la batterie.
C’est mon coup de cœur.

Et ça continue : Say My Name à grand renfort de solo de guitare et de saturation sur un rythme endiablé. Je retrouve l’énergie à la Metallica qui m’avait fait pogoter à leurs concerts (j’étais jeune aussi).

Eye Of The Storm conclue parfaitement l’album avec un bijou de puissance et d’énergie.

Conclusion :

Un album qui fait le lien entre la maturité du groupe, le travail des mélodies et l’entrain, la folie de leurs premiers albums.
Une évolution de Godsmack qui ne renie pas leurs origines.
Plus qu’à attendre de les voir en live pour retrouver le quatuor à fond sur scène, la tête dans les amplis.

Pour l’acheter :

Deezer  : http://www.deezer.com/album/61851912

Spotify : https://open.spotify.com/album/33awRAoHdCnll4zFfHrooG?si=ihk6T2L1QDWuyoMC8ePa6w

Facebook : https://www.facebook.com/Godsmack/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire