Haken / Vector

Haken est un groupe de metal progressif anglais. Après 4 albums couronnés de succès, le groupe continue de travailler une technique musicale, des influences variées sur leur 5ème album : Vector. Vector est synonyme de mouvement dans une direction donnée. Et Haken montre le chemin.

Aux premières notes de The Good Doctor, j’ai tout de suite pensé à Muse. La guitare haute avec cet effet un peu spatial, le chant clair, le jeu de basse. Il y a même des trompettes sur le pont refrain couplet. Le morceau est très rapide et terriblement efficace.
Mais très vite, la comparaison avec le groupe de Teignmouth en Angleterre s’arrête là.

Puzzle Box sort de Muse pour un métal très progressif, plus complexe, alliant arrangements electroniques et grosses saturations de basses, riff de guitare en contre-temps.

Sur Veil, les notes de pianos laissent place à une basse surpuissante, un métal technique, avec en arrière plan un orchestre tantôt joué, tantôt juste sous-entendu. Le morceau a beau être très long, avec des variations électro, classiques, rock, le morceau est superbe et fourmille de détails.

Haken est plus proche de groupes comme Animal As Leaders où la qualité technique et les harmoniques priment.
De plus le groupe mélange habilement plusieurs univers musicaux pour créer son propre style.

Nil By Mouth par exemple est un morceau métal jouant énormément sur le modernisme : Sonorité électro proche du dubstep avec des arrangements industriels très poussés et en même temps, on a droit à un solo de guitare de haut niveau avec taping à gogo et descente de manche. Cet instrumental est une véritable débauche d’énergie.

Et à l’inverse Host et ces notes de trompettes rappellent le jazz d’Ibrahim Maalouf, guitare acoustique à l’appui pour créer un morceau plus lent, un peu plus hors d’âge, plus chaud aussi. Le métal n’intervient qu’en toute fin, en forme de delivrance avec une envolée vocale.

Et A Cell Divides commence comme un rock pour s’accélérer très vite avec les claviers et la batterie et là encore donner un petit côté Muse. Peut être cela vient-il des montées en voix de tête de Ross Jennings (le chanteur) qui me font penser ça.

Conclusion :

Haken signe avec Vector un album très complexe avec une multitude références musicales mais d’une beauté et d’une technicité impressionnante. Les morceaux sont un peu long mais les variations donnent l’impression d’écouter 12 morceaux au lieu de 7. Pour les fans de métal progressif, de technique, même de rock progressif, courrez l’acheter.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/71515162

Spotify : https://open.spotify.com/album/2hTxg2jvBxLCxvBOqB9Hq9?si=gkkWy3XIT3m3BBDnqf15cA

Facebook : https://www.facebook.com/HakenOfficial/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.