James Egbert / Friction

James Egbert est un DJ reconnu pour ces sonorités très festives et pêchues. Il a tour à tour composé des morceaux pour les jeux videos (League Of Legends par exemple), fait des mix pour des stars (tel Will I AM) ou encore composé pour lui des titres accrochés qui l’ont issé au rang des graines de talents DJ. Il vient de sortir son nouvel album, le troisième : Friction.

L’album a un esprit très positif, une musique festive et dansante. Tout est là pour faire la fête.

Space en est l’exemple parfait. un beat rapide, des sonorités tirés du jeu video et du dubstep sans son agressivité industrielle. Un parti pris très positif et puissant.

Sound System et la voix de Nina Storey m’a tout de suite accroché. Une montée en puissance énorme, la voix de Nina qui vient pour ajouter du glamour au morceau qui bascule de l’électro beach (musique électronique hyper dansante que l’on entend notamment à Ibiza) au dubstep pur et dur.

Le morceau est hyper festif.

I Found You a un esprit très funk je trouve. Cela vient peut être de la voix en couplet, du synthé plus lent sur les couplets. On retrouve aussi un esprit Daft Punk typé Discovery.

Le morceau est plus cool, moins électro énergique, plus planant.

On retrouve toujours quand même cet esprit jeux vidéos (vu qu’il a composé beaucoup pour eux) dans les mélodies.

Here par exemple avec ces sonorités répétitives, pêchues et très entraînantes. j’aime beaucoup ce morceau par la prédominance de lignes de basses (on entend les cordes claquées) même si je sais que ce n’est pas un bassiste qui joue mais une boucle (un phrasé, quelques partitions, répété par l’ordinateur). Tous ces arrangements en font un petit bijou électro.

Ou encore Gamma et sa montée d’énergie pour arriver a un beat très rapide et puissant. Les parties calmes ne sont là que pour mettre en avant l’énergie déployée sur les refrains.

Conclusion :

Un album pour faire danser, dans l’esprit du style de James Egbert, l’EDM (electronic dance music). Pari réussi pour ce jeune virtuose qui arrive à mélanger les genres pour en faire le sien : un style énergique, positif et enjoué.

Petit coup de coeur pour The Edge Of Earth qui sonne comme un final de concert (en même temps, c’est le dernier morceau). Il met toute la gomme dans ce morceau.

L’album est très cohérent et pêchu à mort. On pourrait presque passer l’album en entier en soirée pour faire dansert tout le monde.

Je regette juste qu’il n’ai pas réalisé de clips autour de son univers vu l’énergie dégagée par sa musique, çà pourrait donner un truc génial.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/14827083?utm_source=deezer&utm_content=album-14827083&utm_term=7126184_1483373637&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/07WzB5DHv6hgcaI3QmF5SZ

Facebook : https://www.facebook.com/jamesegbert/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire