Joanne Shaw Taylor / Wild

wild

Joanne Shaw Taylor est une jeune guitariste et chanteuse américaine de 30ans. Elle joue et chante un blues/rock très pêchu. Elle sort déjà son cinquième album : Wild. Elle est sauvage, très sauvage!

Joanne Shaw Taylor a quand même fait la première partie en Angleterre de Joe Bonamasa (figure guitaristique du blues/rock) et fut repéré par Dave Stewart des Eurythmics, c’est d’ailleurs lui qui l’a signé.

Elle joue un blues teinté de notes rock’n roll. Cela se ressent d’ailleurs dans ces inspirations : cela va de BB King à Lenny Kravitz en passant par Steve Ray Vaughn et bien evidemment Jimi Hendrix.

On commence l’album avec Dyin’ To Know. Un morceau a l’essence très blues/folk. Ce morceau me rappelle le film des frères Coen, O’Brothers. Un soupçon de folk, une voix chaude et basse très bluesy et une mélodie très pêchue.
Get You Back est lui un morceau plus blues-rock. Le morceau coule comme de l’eau, il est très fluide et cette voix très spécifique de Joanne Shaw Taylor se marie parfaitement avec le piano et la guitare, piano qui accompagne pleinement la guitare.
Le solo de guitare est sobre et pêchu.
Sur No Reason To Stay, j’ai cru entendre du Dire Straits. C’est un blues épuré. Un très beau morceau, tout en douceur. Les notes de piano au début virevoltant en intro sont superbes alors que la guitare intervient d’une manière très feutrée.
Bon, je n’ai pas tout aimé non plus. Wild Is The Wind par exemple, est à la limite de la pop. J’ai moins accroché, le morceau se perdant un peu dans une fausse mélancolie. Et sur ce morceau, elle cherche à sensualiser sa voix d’une manière qui ne m’interpelle pas.

D’ailleurs, on continue de voir le thème central, la liberté, au travers de quasiment tous les morceaux. Liberté d’être, de vivre, d’aimer et de voyager.

De même, je n’accroche pas trop sur Wanna Be My Lover. C’est un morceau résolumment rock. Le phrasé est plus rapide, la mélodie aussi. Le morceau fait old school et même s’il est efficace, ce n’est pas ma came.

En revanche, I’m In Chains me rappelle Deep Purple. Cela vient notamment de la saturation de la guitare qui me fait penser à çà. Là on est sur un morceau un peu plus lourd, un peu plus lent et très pêchu. On s’imagine bien en moto (bon j’ai pas le permis moto mais on imagine) sur la route 66, musique à fond, cheveux dans le vent. La coolitude quoi, le rock’n roll.

Je m’arrête sur le dernier morceau Summertime . Ce morceau a été écrit par Gershwin (très grand auteur compositeur) et repris notamment par Ella Fitzgerald et Janis Joplin. Et bien cette reprise de Joanne Shaw Taylor est, je trouve un parfait mélange de l’interprétation musicale de Janis Joplin et de la voix feutrée d’Ella Fitzgerald qui l’a interprété aussi.

De plus, on a droit à un solo de guitare magnifique sur ce morceau, ce qui n’enlève rien au plaisir que j’ai eu à l’écouter.

Conclusion :

Un bien bel album qui suit complètement le thème central : son côté sauvage et son envie de liberté. Joanne Shaw Taylor, tout comme Ana Popovic, marque l’avènement de femmes guitaristes sur le devant de la scène. Et bien, çà envoit et elle assume pleinement son rôle de frontwoman (personne sur le devant de la scène, tôlier). J’aime beaucoup cet univers mélange de douceur blues et d’agressivité rock, un mélange qui représente bien le tempérament de Joanne Shaw Taylor.

Deezer : http://www.deezer.com/album/13357585?utm_source=deezer&utm_content=album-13357585&utm_term=7126184_1475223166&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/3zDdCywQr4HZ9gQfhD5Uza

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/joanneshawtaylor/

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Joanne Shaw Taylor / Wild »

Laisser un commentaire