Joe Bonamassa / Redemption

Le productif Joe bonamassa, virtuose de la guitare blues, sort son nouvel album. Le 13ème intitulé Redemption.  Une référence biblique pour ce dieu de la guitare blues.

Cet artiste de 41 ans, pour ceux qui ne le connaîtrait pas, est une sorte de monstre new generation qui sonne le renouveau du blues rock, sauce Nashville, puisant ses racines chez les légendes Albert King, Elmore James mais aussi Clapton ou le regretté Gary Moore. C’est sans doute à ce dernier qu’on peut d’ailleurs le plus l’apparenter, car sa palette va tout aussi bien d’un son très blues avec des cuivres, qu’aux frontières du hard rock. Sans oublier bien sûr que l’on a à faire à un virtuose!

Alors partons à la découverte de Redemption.

L’album comprend des invités tels que Tom Hambridge, James House, Gary Nicholson, Richard Page et Dion DiMucci, des personnes qui ne nous parlent pas trop dans l’hexagone, mais qui sont d’énormes calibres du blues et du rock’n roll du côté de l’oncle Sam.

L’album s’ouvre sur Evil Mama avec un clin d’œil plus qu’assumé à John Bonham avec une intro identique à celle de Led Zeppelin.
Le morceau est accrocheur, sans doute l’un des plus notables de l’opus du au fait qu’il évite les clichés. Les cuivres sont bien placés, le refrain est sympa sans tomber dans le “culcul”, et la section rythmique nous fait tout de suite comprendre qu’ici, on est chez les grands !
Le son, il faut le noter de suite, est juste impeccable, ça faisait longtemps que je n’avais pas eu un disque avec un telle qualité sonore.

Dès la seconde piste, on quitte l”originalité et on revient à quelque chose de plus classique, avec des cuivres et du rock’n roll de Nashville merveilleusement exécuté certes, mais cela ne revêt à mon sens de l’intérêt que lorsque Joe s’adonne à des ponts déliés et ciselés. Sans jamais en faire trop, ce qu’il fait à la guitare reste du domaine des maîtres.

Le cœur de l’album est solide avec Molly O et ces accents très Satriani. 

Suit Deep In The Blues Again au riff classique sans être attendu et Self Inflicted Wounds le blues qui tue avec une voix plus posé et un plus d’engagement et de ressenti personnel. Ce dernier comporte par ailleurs un solo… Tout juste fantastique, les bands sont a la limite. Magnifique.

Après les titres se succèdent, dans des styles variés allant d’un blues chantant qui me rappelle beaucoup celui de l’ouverture du concert des Blues Brothers à la fin du film, Minnie The Moocher, à d’autres allant sur les terres de Chris Réa ou de Dire Straits.

Bien évidemment on retrouve du blues pur et dur, ou du Jazz Blues comme sur Just ‘Cos  You Can Don’t Mean You Should et I’ve Got Some Mind Over What Matters, que je trouve peu inspirées.
Le titre, éponyme de l’album, plus relevé avec un solo aérien, pallie par une variété dans son jeu de cordes passant d’un acoustique nazillard, à un son disto chaud puis limite une 3/4 espagnole. Ca sonne mais de la à le faire tourner en boucle…

On parlait de 3/4 espagnole, et bien on n’en doute plus sur Stronger Now in broken Places, pure ballade parfaitement exécutée et surtout beaucoup plus intime, on se sent concerné !

Et on finira par un pur blues rock relativement emmené en terme de rythme. Très classique on se voit plus l’écouter dans un bar enfumé avec un sirop de cowboy qu’autre chose. Après tout c’est sans doute l’effet escompté! Des cuivres, du piano, des chœurs, une guitare qui dialogue sans cesse… Tout y est, pour les aficionados du style vous vous y retrouverez!!!

Conclusion :

Le tour de force de Joe c’est sa grande capacité à composer des titres à la limite de l’excès dans le style, voire de la caricature. Il arrive à vous faire vibrer dans un thème que l’on croit pourtant épuisé.
Vous l’aurez compris, c’est riche et dense et il me semble que Joe aurait pu être moins généreux en laissant quelques titres “en face b” pour un opus au jus plus concentré.
Cela reste remarquable et peu d’hommes encore de ce monde sont capables d’égaler ce monstre de Bonamassa.

Nico V.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/66477692

Spotify : https://open.spotify.com/album/0RYR3Kbdh86eNax0i2ulCQ?si=sbmmvKveSYmkG7PcjLtZhA

Facebook : https://www.facebook.com/JoeBonamassa/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.