Joe Satriani / Surfing With The Alien

satriani

Ce soir, je vais vous parler d’un guitar hero que je vais voir prochainement (Hellfest 2016) et d’un album : Joe Satriani avec Surfing With The Alien. C’est l’album avec lequel je l’ai connu. Un de ces meilleurs.

Un guitar hero veut dire que c’est un dieu de la guitare qui a inspiré (voir à donné des cours) à beaucoup de guitaristes très célèbres du rock et du métal.

Cet album est sorti en 1987 et il a quasiment fait tous les instruments sur cet album (à part un ou deux morceaux). Le but est de mettre en avant le son Satriani et la guitare électrique en particulier.

C’est un monstre de technique et de virtuosité.

L’exemple qui me vient tout de suite à l’esprit est le solo de Ice 9. Le solo part tout de suite en taping (il tape avec les doigts sur les cordes très rapidement), puis ralentit, fait vrombir sa guitare comme une moto pour repartir sur le rythme rock traditionnel du morceau. Un morceau très répétitif qui rentre facilement dans la tête.

Mais c’est aussi une superbe ballade que j’ai eut l’occasion de jouer et rejouer avec mon premier groupe. Always With Me Always With You. Une mélodie sensuelle, aérienne et superbe. Rien que la rythmique à la guitare est dure à effectuée et en plus elle est sublime.

Le solo virevolte autour de vous, comme un courant d’air que l’on ne peut que ressentir entre ces omoplates. Le taping est d’une beauté sur ce morceau. Le solo est très rock, mais tellement en adéquation avec le morceau. Je l’ai tellement écouté que je ne vois pas un meilleur solo de guitare posé sur cette ballade, douce et tendre.

Satch Boogie (le boogie de Satch, son surnom) est un morceau très blues rock. Le rythme de départ est très blues puis part en rock bien envoyé, plus rapide. Les descentes  et montée de manche sont justes magistrales (il monte les notes en descendant ou remontant le manche de sa guitare). On peut entendre au bout de deux minutes un taping à 5 doigts (il tapent avec toute sa main sur ces cordes pendant qu’avec l’autre il forme les accords), technique créée par lui-même et qui donne un côté extra-terrestre au morceau (surtout avec le son sorti de nul part de sa guitare).

Midnight est l’exemple type de sa technique de taping à 5 doigts. Il l’utilise pendant tout le morceau. La rythmique est quasi inexistante, seule le piano est là pour donner un point de repère à mi parcours.

Conclusion :

Joe Satriani a non seulement créé des techniques aujourd’hui utilisées par les plus grands guitaristes mais a aussi été le professeur d’un autre guitar hero, Steve Vai ainsi que de Kirk Hammet (guitariste de Metallica). A l’instar de son maître, Kirk Hammet a toujours utilisé la technique pour magnifier ces mélodies ou ces solos, contrairement à Steve Vai qui a cherché lui à accroître sa technique un peu au détriment de ces mélodies ou rythmiques posées derrière lui.

Le but de Satriani est de montrer que l’on peut remplacer la voix par un son, une musicalité de la guitare qui suffisent au morceau. Je suis en partie d’accord avec lui.

Autant un solo de guitare peut être superbe, autant 15 albums de solos de guitares, hormis pour un guitariste fan, cela n’a aucun intérêt à la longue. On finit par tourner un peu en rond. c’est pourquoi Surfing With The Alien est pour moi le meilleur qu’il ai fait.

Deezer :http://www.deezer.com/album/751673?utm_source=deezer&utm_content=album-751673&utm_term=7126184_1453241527&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/4SFG7APMZeeM97ixKPoQuk

Facebook : https://www.facebook.com/joesatriani/?ref=ts&fref=ts&qsefr=1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire