Kinky Yukky Yuppy / Until The Sun Goes Down

kyy

Kinky Yukky Yuppy est un groupe de rock de l’Eure et ils sortent déjà leur deuxième album : Until The Sun Goes Down. Un univers complexe comme leur nom : douceur et puissance.

J’ai eut un véritable coup de cœur pour ce groupe en entendant le premier titre de cet album : You’re Wrong. Une voix posée, lente, froide et des arrangements qui vous envoûtent, vous transportent ; les musiciens balancent un riff pop/rock bien senti et tout de suite on est dans le tempo : un rock mélancolique et spatial.

Lonely continue dans le même esprit. Une ambiance froide, ténébreuse (venant de la basse qui rappelle un violoncelle en intro, puis envoie des notes puissantes ensuite). La guitare balance ensuite une saturation énorme. Jeremi s’énerve avec une prestance, une puissance digne d’un Phil Anselmo (chanteur de Pantera et de Down). Le rythme devient encore plus sombre, la guitare puissante, le riff énorme et entraînant. On passe du rock au métal sans même décrocher….J’adore!!!

Fighter commence avec un riff bien old school rock. Mais ils le modernisent avec une basse hyper puissante et une saturation d’aujourd’hui. Le morceau envoie du bois et va à fond la caisse. La voix est un peu perdu au milieu des instruments, malgré les hurlements de Jeremi, ce qui donne une véritable cohésion de tous, mais on comprend mal les paroles.

C’est histoire de trouver un bémol.

It’s Alright alterne là encore entre couplet rock et refrain plus sombre, à la limite du métal. Ils se rapprochent un peu de l’esprit de Seether.

Les chœurs sont bienvenus sur ce morceau, donnant une véritable matière à la voix, comme un écho, une invocation.

Puis sur le dernier tiers, on est embarqué comme happé par une montée en puissance de la guitare, de la voix et un synthé derrière qui balancent quelques notes pour donner encore plus une impression de vitesse ; on peine à garder son souffle.

Scalding Tears fait penser à un de leur groupe influence : Foo Fighters. Une intro mélancolique avec la guitare claire, puis un break de batterie et un gros riff de guitare et de basse. Le morceau est une ballade avec un refrain plus dur, mais jamais agressif. Les chœurs confirment la volonté de rester dans l’esprit mélancolique avec une note d’espoir.

Conclusion :

Une très belle découverte d’un groupe français qui a un véritable esprit rock. Un album très cohérent, rien à jeter dans cet album qui est digne des plus grands. Ils n’ont rien à envier à leurs influences : Foo Fighters ou Perfect Circle. Les arrangements sont très pro et les musiciens sont de grande qualité.

Bravo à KYY (Kynky Yukky Yuppy, c’est trop long), je suivrais avec attention leur parcours.

A écouter avec des potes, ou en couple, peu importe c’est un super album à partager avec ceux que l’on aime.

Deezer : http://www.deezer.com/album/11468302?utm_source=deezer&utm_content=album-11468302&utm_term=7126184_1458332470&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/1JP878Afzv6GqDrYUk7dbS

Facebook : https://www.facebook.com/KinkyYukkyYuppy-26629709657/timeline

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire