Leslie West / Soundchek

leslie-west

Grand monsieur du rock, Leslie West sort ce mois ci sont 16ème album (rien que çà) et reste dans la plus pure tradition rock. Une voix rauque et un son de guitare qui le rend unique.

Ancien membre du groupe de hard-rock Mountain, il se lance en solo très vite. En 2011, on l’ampute d’une partie de sa jambe droite, mais Leslie remonte sur scènes quelques mois après et continue de nous éblouir avec son rock très 70’s.

Des chansons d’amour sur fond de rock and roll, voilà quelque chose qu’on entendait plus depuis les années 90, l’époque des slows (la belle époque quoi).

You Are My Sunshine en est un bel exemple.

Un véritable hymne à l’amour (même si c’est une reprise). La guitare acoustique l’accompagne dans une rythmique douce et sensuelle et il nous gratifie même d’un solo juste et superbe comme il sait les faire. Un véritable trésor de bonté et de douceur.

Ou People Get Ready. Un morceau très classique en terme de rythme mais impeccablement joué. On a l’impression d’écouter un vieil album que l’on ressort de sa pochette et l’écoute avec nostalgie. Une ballade en Cadillac sur la route 66.

Mais dans cet album, c’est surtout du bon vieux rock. Et il faut dire qu’il sait s’entourer. Brian May (guitariste de Queen) et l’ancien synthé de Jeff Beck, Max Middleton, pour ne citer qu’eux participent aux réjouissances.

Sa voix s’y prête : une voix rauque digne d’un Joe Cocker à sa belle époque.

Here For The Party est la parfaite illustration de mon propos. Le son de guitare un peu crade, saturé comme on sait le faire dans les années 70. Un rythme entraînant, dansant. J’ai l’impression d’écouter Def Leppard dans leurs premiers albums ou même un bon vieux AC/DC en moins agressif.

Le son est parfait, la batterie marque le rythme, ni plus ni moins et Leslie sort quelques solos, très rock, sans trop de fioritures. La technique est basique mais elle fait mouche, il ressent la musique et lance ces accords à la tête de l’auditeur. Génial.

Ne croyez pas que ce soit un vieux guitariste, il a de la technique et il nous le montre sur l’instrumental A Stern Warning. Son électro-acoustique sonne, virevolte dans un silence de cathédrale. Il est seul et il remplit la pièce de ces accords, accélère, ralentit pour finir sur un rythme arabisant très rapide montrant là sa qualité de guitariste soliste.

Going Down est le morceau qui me fait le plus penser à Blues Brothers, le film.

Chœurs féminins en arrière, voix de Leslie toujours aussi puissante malgré ces 70 printemps. Piano cavalant et guitare saturé avec un solo endiablé, comme improvisé. On est dans le film, je pourrais presque le voir jouer dans l’église, se contorsionnant autour du public tapant des mains debout pour le voir jouer et chanter avec lui.

Leslie reprend même Stand By Me en duo avec Bomie Bramlet. Une version originale qui ne plaira peut être pas à tout le monde même s’il reste sobre sur le morceau, mais sa voix est tellement particulière qu’elle dénature un peu le morceau je trouve.

Il reprend aussi en instrumental Eleanor Rigby à la guitare mais qu’en tapping (technique consistant à taper une ou plusieurs cordes à la fois pour donner un son très hachuré et rapide)

Ce morceau est bizarre mais si on ne peut que reconnaître la technique du maître.

Conclusion :

Même s’il n’y a rien de neuf, ce serait même plutôt du vieux, c’est du bon. On revient 40 ans en arrière et de temps en temps cela fait du bien de regarder derrière. Le son est bon et beau, les guitares sont magnifiques et Leslie West est charismatique. Il emmène son public avec lui à travers sa musique : du bon vieux rock d’autrefois. J’aime!

Deezer : http://www.deezer.com/album/11639828?utm_source=deezer&utm_content=album-11639828&utm_term=7126184_1449326217&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/3m52pGKc3Ap99VjASiZdwK

Facebook : https://www.facebook.com/lesliewestmountain/?fref=ts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire