Linkin Park / Hybrid Theory

linkinpark

Il y a 15 ans quasiment jour pour jour sortait Hybrid Theory. Dès le premier album, Linkin Park font parler d’eux. Nouvelles génération de Nu-Métal (mélange de rap et de métal), ils deviennent des stars (vendu à plus de 24 millions d’exemplaires dans le monde).

Et il faut dire que cet album est un vrai courant d’air frais et puissant.

Les riffs sont puissants et l’originalité du groupe (deux chanteurs dont un rappeur, un DJ qui scratch derrière) en font un groupe à part.

Presque tous les morceaux sont énormes, il n’y a rien à jeter à deux exceptions prêt. Le petit point noir de cet album, sa courte durée : 49 minutes pour 15 morceaux, la plupart des morceaux ne dépassent pas les 3’30”.

Parmi les meilleurs morceaux je citerai mes trois préférés et les raisons de ce classement :

3 – One Step Closer.

L’intro à la guitare et la montée en puissance sont énormes. C’est le morceau le moins rap de l’album. Le riff entre dans la tête et n’en ressort plus.

2 – Papercut.

Le premier morceau de l’album et tout de suite on donne le ton. Chant très rap et puissance des instruments. On est sur le bon mélange de rap et de métal sans en faire trop. Ce morceau donne la patate. Pour finir Chester Bennington ajoute une harmonie côté chant avec le rap de Mike Shinoda en premier plan.

1 – Cure For The Itch.

C’est un solo du DJ Joe Hahn. Ces samples sont énormes et le morceau met une réelle ambiance un peu spatiale, mélancolique aussi. Superbe morceau.

J’aurai pu aussi mettre Forgotten, qui envoi tout de suite du bois (çà veut dire çà déchire) avec son riff et les deux chanteurs qui donnent une impulsion positive au morceau. Cà donne envie de sauter, de pogoter (pour ceux qui ne connaissent pas on saute entre amis les uns contre les autres, c’est très amusant et fédérateur bien qu’un peu violent).

A l’inverse, les deux morceaux qui ont le moins leur place dans cet album sont My December et High Voltage.

My December ressemble un peu plus à la bouse qu’ils sortent depuis. Rythmes gentillets, le chanteur (qui ne chante pas très bien il faut se l’avouer) se lance dans un couplet amoureux médiocre sur fond de violon et piano.

High Voltage aurait quant à lui plus sa place sur un album de Snoop Doggy Dog. Pas que le morceau soit mauvais, juste il n’a pas sa place. C’est un morceau avec énormément de samples et un chant rap exclusif, faisant la part belle à Mike Shinoda (qui au passage a une voix plus agréable que celle de Chester).

Conclusion :

Linkin Park a fait un premier album énorme et est rentré dans la cour des grands immédiatement sans avoir à confirmer. Heureusement d’ailleurs car ils ne l’ont jamais fait (confirmer). Enchaînant ensuite des albums de plus en plus médiocres (le deuxième album, Meteora allait encore quoique déjà en déclin). Ils ont tout essayé, de remixer leurs propres albums, de faire plus du rap, plus du rock.. mais jamais ils ne sont revenus au niveau d’Hybrid Theory.

RIP Linkin Park.

http://www.deezer.com/album/81763?utm_source=deezer&utm_content=album-81763&utm_term=7126184_1449326429&utm_medium=web

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Linkin Park / Hybrid Theory »

Laisser un commentaire