Linkin Park / One More Light

Linkin Park est un groupe de….. je ne saurais vous dire tellement ils changent de style à grande vitesse. Connu sur leur premier album, Hybrid Theory pour du néo-métal très énergique avec une pointe de rap, ils n’ont pas réussi à renouveler l’exploit et ont donc voguer dans le hip-hop, l’électro, le rock et la pop. Plus çà va, moins çà va chez Linkin Park. C’est leur 7ème album, One More Light, qui est arrivé ce mois ci. Personne ne l’attendait et je dois vous avouez que je ne comptais même pas en parler. Vous allez comprendre pourquoi très vite…

Bon, là on n’est clairement plus sur du rock ou du métal. On est même à des millions de kilomètres de çà. A se demander d’ailleurs ce qu’ils viennent faire au Hellfest 2017. Bref, l’album est un savoureux (ironie) mélange de pop et de hip-hop avec une pointe d’électro. Déjà vu??? NOOOOOOOONNNNNN (ironie bis).

On commence avec Nobody Can Save Me. Ce titre doit être prémonitoire car c’est exactement ce que j’ai pensé en l’écoutant. Personne ne peut le sauver. Une mélodie pop très douce, une voix tranquille et un refrain avec des samples de partout. Un bon morceau pop qui aurait pu être fait par Justin Bieber ou Calvin Harris. Le morceau est sympa, plutôt sautillant. Mais, personne ne croirait jamais que c’est Linkin Park. Je cherche même à comprendre pourquoi ils payent des musiciens tellement ils sont peu présents (une guitare électrique en fond et une batterie, tout le reste c’est des arrangements électro et des synthés).

On continue sur le single Good Goodbye (décidément, ils sont devins). L’intervention de Pusha T et Stormzy (deux rappeurs américains dans le vent) font de ce morceau un beau morceau hip-pop (vous l’avez vu le jeu de mot??). Les mélodies sont dansantes, plutôt de bonne facture sans être très originales, et les deux rappeurs balancent leur flow très efficacement. C’est un bon morceau malgré le fait que je n’aime pas le style.

On tombe rapidement dans la nullité avec Battle Symphony. Une ballade sans intérêt avec une mélodie (c’est pas la même malgré ce que l’on pourrait penser) qui s’écoute sans retenir l’attention. Le morceau ne casse pas 4 pattes à un canard, c’est mou et sans saveur. Malgré la volonté du chanteur, il n’y a aucune énergie dans le morceau, c’est terriblement plat.

Je passe sur Invisible où j’ai l’impression d’écouter du Shakira avec une voix de mec.

Idem pour Sorry For Now (c’est un concept album sur l’échec ou quoi?). La mélodie est sympa sans être vraiment indispensable avec des samples très pétillants (ce sont les mêmes pour tous les morceaux, on va pas se casser la tête non plus). Les choeurs à la fin finalisent bien l’esprit pop. On a même l’intervention d’une guitare saturée pour quelques notes sur la fin du morceau comme pour dire : si, si on a encore l’esprit rock. Mais non.

J’aime beaucoup l’intro à la guitare de One More Light (le morceau titre). Là aussi, on se trouve sur une ballade avec une mélodie très douce entourée d’un effet pour faire traîner la note (un delay sans doute). Un morceau très simple, un peu trop peut être, mais sympa.

Conclusion :

On les a perdu. Linkin Park fait maintenant de l’électro pop/hip-hop mais plus du rock ni du métal. Les morceaux, sortis du fait que le groupe n’est pas connu pour çà, sont sympas sans être exceptionnels. En fait, on peut dire, qu’hormis Good Goodbye, n’importe qui aurait pu faire ces morceaux avec peut être même plus d’énergie ou de convictions.

Je crois que cet album sonne la fin d’un groupe, le manque d’envie et de créativité se fait sentir.

Pour l’acheter (on ne sait jamais) :

Deezer : http://www.deezer.com/album/41645391?utm_source=deezer&utm_content=album-41645391&utm_term=7126184_1496063235&utm_medium=web

Spotify : https://open.spotify.com/album/5Eevxp2BCbWq25ZdiXRwYd

Facebook : https://www.facebook.com/linkinpark/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire