Live Report Download Festival France Jour 1

Après deux heures pour se garer (des parkings sont à disposition c’est cool) j’arrive sur le site. La BA 217 est une base aérienne militaire dont une partie est aujourd’hui inutilisée. Enfin, jusqu’à maintenant puisque le Download Festival, pour sa deuxième édition française et celles à venir, vient s’y installer quelques jours par an. Le site est immense, pleins d’herbes et  à pein arrivé, j’entends déjà du gros son.

Un petit tour sur le site pour me familiariser avec les lieux :

il fait une telle chaleur que tous les recoins d’ombres (principalement sous la scène Warbirds et sous les tentes merch) sont monopolisées. Les bars sont pris d’assauts, bieres et jus de fruits frais (et oui le rockeur fait attention à son hygiène de vie) à gogo. On peut aussi faire quelques achats (tshirt du festival ou de nos groupes préférés), se faire maquiller (Kiss n’a qu’à bien  se tenir), se faire tatouer ou se faire faire la barbe (le metalleux est très soigneux avec sa barbe) .
Entre deux concerts on peut aussi aller voir une expo photo sur les plus grands groupes de rock et de métal de l’histoire.
Pour les musiciens, on peut essayer des guitares Fender ou pour les batteurs essayer de gagner une guitare Jackson sur le stand Monster (faire un max de roulements pendant une minute).

Bref, il y a de quoi faire en attendant l’arrivée de son groupe favori.

Voilà, j’ai fais mon tour et je m’attaque maintenant aux scènes, la principale raison de ma venue :

blink 182

Blink182 envoie avec ces titres les plus connus sur la main stage. C’est du punk-rock mais le groupe envoie toujours autant, l’esprit est là et le fait de jouer principalement son best-of fait que le public saute et chante avec le groupe.
Il y a pas mal de monde sur place mais l’espace est gigantesque, on peut se promener entre les différentes scènes facilement.

hatebreed
Quelques chemins de terres et de pailles plus loin, Hatebreed fait pogoter quelques milliers de metalleux. Ils sont sur une plus petite scène, à couvert mais l’ambiance est là.
Seul bémol, la pluie la veille a fait son oeuvre et cette scène est entourée de boue. ça ira mieux demain comme disait l’autre.

gojira
Un des groupes les plus attendus par le public : Gojira. Le groupe de métal français qui fait slamer la planète.
Il a un son énorme qui a bien failli me décoller les oreilles. On les entend de loin.
La batterie est surpuissante (il nous gratifie d’ailleurs d’un superbe solo à mi show) et le groupe prend du plaisir à jouer devant un public venu des 4 coins du monde.

linkin park
Vient le moment de Linkin Park. Très attendu par le public, très peu par moi, ils attaquent avec un morceau de leur nouveau album puis un morceau de Meteora (leur deuxième album). Un son très propre mais bien loin du rock et du métal que j’ai pu voir jusqu’à maintenant ici. La foule adhère.
Au final, c’est quand ils reprennent les morceaux du premier album (Hybrid Theory) que ça match le mieux. Malgré le son compressé gênant, la foule saute et en redemande.

Personnellement, je n’ai pas adhéré du tout. Autant, le fait de reprendre les morceaux des deux premiers albums est super même si le groupe est très statique, autant les morceaux du nouvel album font penser à un concert techno-pop de moyenne qualité.

Je m’arrête là pour ce jour. Beaucoup de route et la chaleur ont suffi (plus le concert de Linkin Park) ont suffi à me fatiguer. On se retrouve demain.

 

P.S. : Merci à toute l’équipe du Download pour ces trois jours ainsi que pour les photos de très bonne qualité.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire