Live Report Download Festival Jour 3

Le troisième jour est le plus chaud : 37°. Dur dur, mais le travail passe avant tout. Bon aussi le plaisir de voir des groupes mythiques tels que Green Day ou de belles petites découvertes…

Un petit tour d’horizon et je m’arrête devant la Main Stage 2.

architects

Architects arrive sur scène en force. Dès la première chanson, ils balancent leur son gros et bon. C’est du pur trash mais c’est efficace. D’ailleurs on a droit très vite à un circle pit (ronde improvisée par le public dans le but de pogoter sans gêner le chaland). Le chanteur hurle à s’en péter les cordes vocales, les musiciens donnent tout. Ils déroulent leur set agrémenté de quelques chansons du dernier album et le public en prend plein les oreilles. Très efficace.

suicidal tendencies

20170611_170858
Suicidal Tendencies a toujours la gniak. Ils occupent tout l’espace, sautent, cours, sourient, font le show. Leurs plus grands titres sont joués, des solos de guitare à gogo. La folie furieuse. Ils rendent même un hommage aux attentats de Paris avec un « You Can’t Bring Me Down » énormissime.

crown of the empirecrown the empire
Je les attendais et les vois enfin : Crown The Empire. Après un album que j’ai adoré, ils confirment sur scène la bonne impression que j’avais. Le chanteur (en costume par cette chaleur, faut être dingue) donne tout. Les riffs sont excellents et incitent le public (trop peu nombreux car le groupe tombe en face de Prophet Of Rage) à sauter et taper des mains. Génial. Ils montent en puissance et un circle pit s’installe aussitôt.
A voir et revoir avec plaisir.
C’est d’ailleurs le seul groupe qui arrive à s’imposer niveau son par rapport au Main Stage.

prophet of rage
Pas trop difficile car en face Prophet Of Rage délivre un hard/fusion années 90.
Ils reprennent tout ce qui a fait marcher RATM (notamment leurs morceaux vu que les deux tiers du groupe sont RATM) mais 20 ans après. C’était déjà une déception en écoutant l’EP, ça enfonce le clou en live. Ils sont statiques sur scène et leur musique a perdu de leur énergie.
Green Day pour finir le festival.

green day
un lapin arrive sur scène avec la chanson « Hé Oh Let’s Go ». C’est très drôle. Puis vient le groupe!!! sur les chariots de feu (la musique pas le moyen de locomotion).
On a droit à une grosse ambiance : tout le monde saute et chante sur « You Know Your Enemy ». c’est parti pour mettre le feu une dernière fois.
Dès le début du show, Billie Joe Armstrong fait monter un fan pour chanter avec lui le refrain avant de lui proposer de sauter dans la foule. Cà annonce la couleur : ce sont des dingues et ils font le show. Que des hits, que du bonheur.

Je quitte le festival après en avoir pris pleins les yeux avec Green Day.
Voilà un festival qui se termine sans fausses notes.

Une seule requête cependant : pour les festivaliers, l’année prochaine, prévoyez des espaces ombragés (je sais que cela devrait se faire).

J’espère que cela vous donnera envie de venir l’année prochaine car, normalement lors de la troisième année, on confirme!
A l’année prochaine!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire