Live Report Mr White Noise Décembre 2017

J’arrive au Quartier Général, un bar concert à l’ancienne dont le patron est fan des Rolling Stones (vous comprendrez mieux en allant y faire un tour). Malgré les quelques jours de froid précédemment, quelques personnes discutent à l’extérieur.

J’entre dans le bar pour y voir Mr White Noise qui ne passe pas avant 23h.

En attendant leur passage, j’écoute le rock légèrement funky de Catatumbo. Bon je reste pas fan du chant en français mais ça fonctionne puisqu’il y a du monde devant le groupe.
Le temps de la mise en place des musiciens, d’accorder les instruments et voilà enfin venu le tour de Mr White Noise.

Après s’être éloigné le temps de la balance, le public se ré-aglutine près de la scène. Il est déjà tard et il ne reste que les amoureux du rock, la fan base du groupe et les éternels noctambules qui ne voient pas l’heure passée.

Le groupe commence avec un Dime Len fidèle à l’EP (voir ma chronique ici)

S’ensuit quelques découvertes pour moi car pas moins de 3 morceaux que je ne connaissais pas.
Drone Me To Sleep avec un son de basse bien claquant, un son bien rock et un final explosif. C’est un morceau qui fonctionne très bien en live.

Il y a un très gros travail du batteur, Côme. Je l’avais déjà ressenti sur l’EP mais en live, ça se voit en plus de l’entendre.
On ressent une légère influence d’un groupe comme Pink Floyd sur Take Me Home, avec une mélodie répétitive et très psyché, une intro spatiale. A la presque fin du morceau on bascule sur un riff stoner pour finalement boucler la boucle avec la mélodie planante et psyché du début. Ce morceau est décalé par ces changements d’univers et de rythme mais j’aime bien.
Le groupe met toute son énergie dans chaque morceau malgré l’heure tardive, la relative petite taille de la scène et de la salle, et l’ont voit les filles se déhancher au premier rang.
Il faut dire qu’il y a du Incubus dans la façon de chanter de Valentin, suave et grave et ça les filles adorent.

Le concert se finit sur un gros son de basse et une rythmique de batterie catchy. Un final très énergique, fil conducteur du concert et de l’état d’esprit du groupe sur scène.

Cela se termine aussi pour moi car il faut que je rentre dans mon doux foyer la tête pleine de bons sons. Merci à Mr White Noise pour cette soirée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.