Lonely The Brave / Things Will Matter

lonely the brave

Lonely The Brave est un groupe de rock anglais. Ils sortent leur deuxième album : Things Will Matter. Une petite découverte franchement sympa.

Les mélodies sont dans un univers proche de celui de Deftones ou de Pearl Jam. Une ambiance froide, sombre, combiné à la chaleur de la voix de David Jakes et des arrangements.

Wait In The Car commence l’album avec des sonorités de guitare très noires, une saturation très légère, un léger larsen. La voix résonnante de David Jakes est comme une lumière dans l’obscurité. Les arrangements ajoutent à la mélancolie de ce morceau.

Un morceau superbe qui m’a envoûté d’entrée de jeu.

Black Mire est plus rock, plus énervé. Les sonorités sont plus agressives, la saturation des guitares est plus stridente. Les chœurs balancent à fond sur le refrain et créent une séparation avec le chant principal, plus calme et doux. On se laisse facilement emporter là aussi par le morceau. Les riffs de guitare sont percutants, avec quelques nuances au fil du morceau très intelligentes.

Rattlesnakes est le morceau le plus positif de l’album je trouve, dans sa composition. Les sonorités de guitares et de batterie sont plus aiguës, la voix est plus forte et emmène l’auditeur dans une course en avant. Le refrain donne une touche plus chaude par rapport aux autres morceaux, plein d’espoir.

Dust & Bones m’a fait un peu penser à Foo Fighters dans la mélodie. Un riff rock de guitare bien envoyé. Puis quand le chant arrive pour le couplet, on redescend doucement avec une prédominance de la basse et de la batterie. Le refrain dégage à nouveau cette énergie positive, comme sur Rattlesnakes. On garde quand même une certaine mélancolie sur les couplets. C’est un très beau morceau qui doit être un carton en live, du fait de la montée en énergie sur le refrain.

Jaws Of Hell me plait beaucoup. La batterie entraîne le morceau dans un rythme très rapide alors que les guitares sont, elles, très lentes faisant traîner quelques notes. Les sonorités sont là aussi très noires. Notamment sur le refrain, l’univers est clairement nocturne. Les notes de guitares restent parsemées, la batterie reste très présente et on voit apparaître quelques sonorités en fond, sans doute du synthé qui contribuent grandement à l’atmosphère très nocturne du morceau.

Petit bonus, le morceau caché de piano à la fin de Jaws Of Hell. Cela me rappelle mon adolescence où on cherchait les morceaux cachés dans chaque album (Nirvana, Korn, U2…)

L’enregistrement est un peu lointain pour la voix mais le bonus est très bon.

Conclusion :

Les mélodies sont magnifiques et très travaillées. La voix de David Jakes est très agréable ; même quand il monte en puissance, il y a une certaine retenue, comme une sérénité voulue du chanteur.

Un très bon album dans son ensemble, un univers sombre, pourtant la sérénité de David Jakes nous rassure et nous aide à ne pas sombrer dans la noirceur totale.

A écouter avec des potes comme avec sa moitié, Lonely The Brave et tout particulièrement Things Will Matter est tout public.

deezer : https://www.deezer.com/plugins/player?format=classic&autoplay=false&playlist=true&width=700&height=350&color=007FEB&layout=dark&size=medium&type=album&id=12481604&app_id=1

spotify :https://play.spotify.com/album/3dZLb3nLd8vn9JcSN7afcB

facebook : https://www.facebook.com/LonelyTheBrave/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Lonely The Brave / Things Will Matter »

Laisser un commentaire