Marissa Nadler / For My Crimes

Marissa Nadler est une chanteuse folk americana. Dans un univers très mélancolique, avec une voix très belle, elle fait passer des émotions et entraîne l’auditeur dans un univers un peu psyché 70’s plein d’influences et très intime. For My Crimes, son nouvel album, ne déroge pas à la règle.

For My Crimes est un album est une introspection sur la recherche du vrai, du vrai amour, du vrai sentiment.
La musique folk de Marissa Nadler, noire et mélancolique de cet album a été écrit pratiquement d’une traite, comme si tout sortait d’elle, tout devait sortir.
Marissa s’est entourée de femmes, pas uniquement mais quasiment, pour réaliser et jouer : Kristin Kontrol, Patty Schemel (la batteuse du groupe Hole), Sharon Van Etten, Angel Olsen, Mary Lattimore à la harpe ou Janel Leppin à la guitare.

Les morceaux sont pleins de tendresse, de mélancolie, de douceur sans jamais tomber dans le pathos.

For My Crimes commence l’album avec une réelle douceur à la guitare et aux choeurs. Marissa se place du point de vue d’un condamné à mort qui parle de son conflit conjugual avec regret, tristesse et en même temps effroi du fait du dénouement.

Lover Release Me donne un petit aspect rock’n roll un peu à la Kate Bush. La rythmique est entraînante et prise sur un tempo volontairement mid low (plus lent pour accentuer l’aspect dramatique).

Blue Vapor rappelle les Unplugged MTV. On entrevoit un riff beaucoup plus énergique, plus explosif sous le feutre des guitares et la douceur des voix. Cela fait penser au poison rampant dans le sang, à la drogue avant de contaminer le cerveau et de tout détruire. J’adore.

Dream Dream Big In The Sky et ces choeurs un peu décalés m’apparaissent un peu ironique comme si rêver c’est bien mais la chute n’en est que plus violente.

Flame Thrower fait froid dans le dos. La musique est aussi douce que le refrain où elle entonne avec tendresse “burn burn burn burn” est effrayant. Elle parle d’un lance flamme comme d’un moyen de tout brûler, de tout détruire, sous entendu repartir sur de nouvelles bases. Déconcertant mais original.

Tout comme le dernier morceau Say Goodbye To That Car qui met en parallèle la voiture qui rend l’âme et l’instant immortalisé, le temps qui passe. C’est décalé, un peu trop pour moi, très américain.

Conclusion :

Un album de pop folk très ancré dans un americana et une sorte d’influence rock 70’s. L’univers froid, mélancolique, gothique comme elle aime à l’appeler de Marissa Nadler, m’échappe un peu. Mais il en reste de très belles mélodies, une voix magnifique et une ambiance tout au long de l’album qui nous emmène.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/66458592

Spotify : https://open.spotify.com/album/2VcRwVb6yvs4257lihmgBT?si=jPsi5TGmSXKvAegi60PtxQ

Facebook : https://www.facebook.com/MarissaNadlerMusic/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.