Maroon 5 / Red Pill Blues

Maroon 5 est un groupe. Comment le cataloguer puisqu’au cours de leur carrière, ils ont déjà touché à tout : rock, pop, r’nb.

Ils reviennent et continuent de surprendre avec Red Pill Blues.

Après un Best 4 U me faisant plus penser à un morceau de Jason Derulo et dans l’esprit électro pop/r’nb que le groupe avait déjà expérimenté, un What Lovers Do très frais sans être très original avec SZA comme invité (chanteuse et compositrice de R’nB), j’attends le morceau qui me fera chavirer.

C’est Lips On You qui m’accrochera enfin.

Chanson co-ecrite par Charlie Puth et Julia Michaels, le morceau se veut sensuel et montre toute la beauté et qualité de voix d’Adam Levine  (le chanteur). Le morceau est simple, efficace et beau.

On retrouve d’ailleurs Julia Michaels sur Help Me Out avec un duo voix très sympa et rappelant ce qu’a pu faire Maroon 5 précédemment. Un pur morceau pop très frais là aussi avec une mélodie très sympa et une certaine originalité surtout dans le son de synthé sautillant et énergique jouant sur les silences et les notes courtes.

On retombe un peu dans le déjà vu et très simpliste avec des morceaux comme Whiskey, morceau électro pop sans originalité, Denim Jacket qui malgré son esprit funk/pop à la Mickaël Jackson est sans intérêt.

Je m’arrête à nouveau sur Closure. Un morceau où la mélodie guitare est très sympa, estival et un peu plus pêchue. On garde cet esprit R’nB qui m’horripile mais au bout de 3 minutes, le morceau bascule dans un espèce de morceau instrumental très funky avec la mélodie qui se poursuit au synthé et quelques notes aériennes de guitares et de saxophone et toujours ce rythme à la batterie très catchy. Après m’être énervé, je secoue la tête et apprécie le travail du morceau qui dure quand même plus de 10 minutes.

On retombe dans le R’nB/Electro-Pop sans réelle saveur avec Plastic Rose malgré une mélodie intéressante et Cold franchement sans intérêt surtout que c’est le morceau qui clôture l’album. Entre l’intervention médiocre de Future et la mélodie très plate malgré une rythmique un peu plus énergique, le morceau laisse froid.

Pour finir, le single Don’t Wanna Know est sympa avec une ligne électro-pop très dansante. C’est alors que le morceau redescend avec Kendrick Lamar qui intervient et aurait mieux fait de s’abstenir car ça n’apporte rien. Çà reste un morceau agréable, il vaut mieux d’ailleurs car c’est le single diffusé partout sur les ondes.

Conclusion :

Un album avec deux trois bons morceaux. Sur 15, c’est pauvre. Hormis un bon featuring sur Help Me Out, tous les autres n’apportent rien au morceau voir même la fait tomber dans la médiocrité. À croire que le groupe manquait d’inspiration pour inviter autant de monde et ne rien en faire de bon.

Quand on pense qu’ils se sont fait connaître avec leur rock énergique et tout public et des musiciens de bonne facture et qu’ils en sont réduits à faire de l’électro pop sans utiliser leurs qualités musicales et ne miser que sur le nom de Maroon 5 et la voix d’Adam Levine, c’est trop con.

Je n’ai pas d’autres mots, désolé mais cet album ne me fait pas remonter Maroon 5 dans mon estime, au contraire.

Pour l’acheter (pour un fan qui mangerait ces cheveux s’il n’a pas tous les albums du groupe ou juste parce que j’ai peut être tort d’être aussi cruel qu’Orangina Rouge) :

Deezer : http://www.deezer.com/album/50608842

Spotify : https://open.spotify.com/album/1Jmq5HEJeA9kNi2SgQul4U?si=w7lGDDC3TF2Pc_oH8rF4iA

Facebook : https://www.facebook.com/maroon5/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire