Mo Cushle / Ma Chair Mon Sang

Mo Cushle est une jeune chanteuse-compositrice française d’électro-pop. Je n’écris qu’à de rares exceptions sur des albums chantés en français. Le premier EP, Farenheit et la voix de Marion Corrales m’avait touché. Et les règles sont faites pour être contournées. Voilà donc son premier album : Ma Chair, Mon Sang.

On est loin des chanteuses françaises pédantes sans originalité qui se veulent de « la nouvelle vague » d’artistes à texte.
Mo Cushle est une chanteuse simple, déjantée, qui a un réel univers.

Ma Chair Mon Sang est un autoportrait, une mise à nu à travers son corps. Chaque morceau parle de rencontres mais aussi d’une partie de son corps (ces pieds, ces mains, sa tête, son utérus). Si son corps parlait, que dirait-il? Voilà le pitch.

Marion Corrales a toujours une voix aussi belle, en français comme en anglais. Cabinet Of Hostilities et son électro pop planant commence l’album avec une voix montante magnifique, cristalline.

J’aime bien Fais Tes Valises et son phrasé très energique alternant parties lentes et plus soutenues sur les refrains enjoints par la batterie et le piano.
La chanson et le clip s’inspirent de la pièce Under Milk Wood (Au bois lacté) du poète gallois Dylan Thomas. On y suit ainsi « la promenade rêverie » du personnage de Lily Smalls, jeune fille rousse rêvant d’amour et de vanité.

L’esprit très mélancolique de Les enchaînés chanté à la fois en francais et en anglais (sur la fin) est superbe. La mélodie est très lente, on sent l’opression dès les premières notes et la volonté par l’arrivée du synthé et des notes plus rapides de s’extraire de ces chaînes et de ce qui la ronge. C’est une belle allégorie du fardeau que portent chacun de nous et qui nous empêchent parfois d’avancer ou de faire le du bonheur.

Je ré-écoute avec plaisir Ivory déjà présent sur l’Ep Farenheit. Le morceau est très énergique et dansant, montant dans une puissance libératrice très chaude grâce au chant et.au clavier.

Écoutez avec plaisir la version acoustique et en anglais de Farenheit avec son ami et complice le guitariste Alexandre Bellando qui l’a aidé à composer l’album en plus de ce morceau.

Conclusion :

Il n’y a pas de génie sans un grain de folie disait Aristote (un peu de culture ne fait pas de mal). Mo Cushle ne manque pas de folie, folie créatrice. Et son univers et sa voix en font un artiste à part. Tant mieux car moi j’adore.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/81837812

Spotify : https://open.spotify.com/album/1M2krqcARcDQiomSpUU12W?si=I_AJZRT4TX29WUx9SpHgwA

Facebook : https://www.facebook.com/mocushlemusic/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.