Muse / Drones

muse-drones-album

Voila, pour mon premier article, j’ai fais le choix du dernier album de Muse : Drones.

Je vous avoue que j’ai eu beaucoup d’appréhension avant de l’écouter et ai même mis du temps avant de me décider à l’acheter.

Préférant Origin of Symmetry et Showbiz, j’étais jusque là très déçu par les directions que prenaient le groupe.

Mais je dois dire que ce nouvel album est le bienvenu.

Ils reviennent aux origines, une guitare saturée bien crade à la punk, les riffs efficaces et toujours la voix de Matthew Bellamy pour diriger le tout. Le batteur revient lui aussi à ces origines avec une sonorité plus proche des deux premiers albums.

Fini les explorations sonores des précédents albums et retour au bon Muse comme on l’aime!!

Dead Inside“, le premier morceau montre toute suite la voie, un hit qui passe et repasse sur les ondes chez nos amis anglosaxons.

Mercy” et son intro au piano continue de nous faire revenir 15ans en arrière.

Le titre de l’album, les morceaux et les apartés confirment le sens de cet album : Drones est dans l’air du temps et politique.

Ils mettent en avant l’oppression politique et militaire puis la révolte des soldats contre l’oppresseur et leur prise de liberté : liberté d’agir et de conscience. Par ce (j’ose le dire) concept album, Muse veut éveiller les esprits et inciter les gens à réfléchir par eux mêmes, montrant que l’on peut changer les choses et retrouver l’amour (comme raconté dans “Aftermath“).

Le dernier morceau est une complainte des victimes dont les êtres chers ont été tués par les drones. Il finit l’album par un côté tragique et fataliste laissant l’humanité à sa triste réalité, l’homme qui tue à travers la machine pour se détacher de l’acte de détruire.

Conclusion : Muse revient à ces origines musicales et c’est tant mieux.

Les messages sont très concrets et pleins de sens, Muse s’engage et le résultat est superbe.

Au début je voulais émettre un bémol car je trouvais que cela manquait quelque peu de neuf, on revient à l’époque d’Origin of Symmetry, puis en le réécoutant pour écrire l’article je me suis dit : “c’est l’album de Muse que je voulais entendre, alors commence pas à chercher la petite bête. Ils ont fait du neuf et tu gueulais, maintenant qu’il font du bon vieux, tu râles”.

Bin non! achetez le car il est super cet album. sans Bémol, juste du Muse.

Deezer : http://www.deezer.com/album/10506072?utm_source=deezer&utm_content=album-10506072&utm_term=7126184_1443630992&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/2wart5Qjnvx1fd7LPdQxgJ

Facebook : https://www.facebook.com/muse/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Muse / Drones »

  1. J’avais délaissé Muse depuis la déception de the 2nd law, je vais sûrement revenir sur le nouveau grâce à ton avis

    Répondre

  2. Très chouette ce blog! Bien écrit. Bravo mon Fabio ! Du coup je m’en vais écouter le Muse en question 😉

    Répondre

Laisser un commentaire