My Dear Addiction / Kill The Silence

killthesilence

Deuxième album du groupe suédois de métal My Dear Addiction, on peut dire que cela colle avec ce qui est à l’intérieur. Du gros son pour tuer le silence (et il est pas prêt de revenir nous hanter).

On ne peut pas dire que ce jeune groupe suédois (ils officient depuis 10 ans et n’ont à leur actif que deux albums, dont le premier date de 2011) se prenne pour de la merde.

L’addiction dont parle le nom du groupe est simplement la dévotion et l’implication des membres du groupe dans leur musique. Ils disent texto que plutôt que de perdre son temps à écouter ce qui s’est fait ces 10 dernières années, nous devrions écouter leur musique.

Très bien, je vais écouter leur conseil.

Côté son, c’est un mélange de métal (un peu Bullet For My Valentine) et de sonorités électro.

La voix alterne entre hurlement proche du growl et chant mélodique. Les guitares et basses sont généralement très lourdes mais mélodiquement très techniques. La batterie quant à elle est super carré et envoie elle aussi du bois.

Côté paroles, elles sont assez sombres et assez égocentriques.

Soit, elles parlent d’amour, comme dans Unbreakable. Où il crie à l’être aimé qu’elle montre son vrai visage et qu’il ne pourra jamais être détruit. Peut importe le mal qu’on lui fait.

Soit, elles parlent de leur musique, comme une lumière qui brave l’obscurité des personnes perdues. Comme dans Beautiful (rien que le titre vous fait comprendre qu’ils se prennent au sérieux).

Donc nous allons laisser tomber les paroles et nous concentrer sur la musique (parce que sinon je crois que je vais me pisser dessus tellement je rigole).

Techniquement, rien à redire, les riffs sont bien envoyés, carrés, travaillés. Le son est impeccable, rien à redire. C’est du bon métal, mélodique à la Bullet For My Valentine, même un peu plus agressif. On est entre Killswitch Engage et Bullet je dirais.

Kill The Silence par exemple, commence par un sample, une montée en puissance des guitares puis une explosion : samples, guitares et batterie lance une mélodie endiablée. Les chœurs et le chant alterne l’un après l’autre. Çà donne pas mal. On est presque sur un hymne.

Always commence lui aussi comme un hymne (ils adorent les chœurs qui chantent “Hohoho!!” à l’unisson) sur fond de tapping à la guitare (le guitariste tape sur une ou plusieurs cordes plutôt que d’utiliser son médiator).

Le riff monte en puissance lors du refrain, puis ré-accélère à chaque début de couplet.

Le couplet en revanche lui est juste chanté, quelques synthés derrière pour donner une ambiance. On alterne rapide/lent, puissance et calme. c’est plutôt sympa.

Veins est clairement dans le veine Killswitch Engage. Le chant est très mélodique sur le refrain et hurlé sur le couplet. Le riff quant à lui est très rapide et puissant. Efficace.

Aux deux tiers du morceau, on ralentit la cadence et on balance un riff plus lourd, plus théâtral, un peu gothique.

Conclusion :

C’est du bon métal, sympa sans révolutionner le genre. Ils auguraient quelque chose de révolutionnaire et les promesses ne sont pas tout à fait atteintes. C’est du bon mais pas de l’exceptionnel.

Petit bémol, pourquoi avoir deux guitares et n’avoir aucun solo digne de ce nom. c’est vraiment dommage car techniquement tous les musiciens sont très doués et je pense que cela aurait pu apporter quelque chose.

Si on écoute l’album sans connaître les personnages, et que l’on aime le métal mélodique et travaillé, c’est un album à écouter.

En revanche, quand on passe sur leur site en préambule, on en attend un peu plus que ce que peut donner leur album.

Bref, je n’ai pas encore trouvé ce mois ci le groupe métal qui me fera headbanger toute la journée!

Deezer : http://www.deezer.com/album/11391008?utm_source=deezer&utm_content=album-11391008&utm_term=7126184_1452550818&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/3yGCyHMtJvMuyKXwxfHaSa

Facebook : https://www.facebook.com/Mydearaddiction/?fref=ts

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire