Nathaniel Rateliff & The Night Sweats / Tearing At The Seems

Nathaniel Rateliff & The Night Sweats est un groupe de folk américain. Sur ce nouvel album, Tearing At The Seams, il voulait écrire un vrai album de groupe et intégrer tous les univers références de lui et ces musiciens. Ainsi, il en sort un album entre vintage et modernisme, entre folk, jazz et même parfois un peu pop.

Nathaniel Rateliff a son univers très ancré dans la folk et la soul/gospel. Là où l’homme est surtout connu pour ces morceaux folk mélancoliques, on retrouve à l’inverse un album très solaire et plein de positivité. L’ouverture au jazz et au blues y est pour beaucoup et est déterminant dans cet album. Les arrangements, l’orchestration amènent très souvent un vent très moderne sur des morceaux qui pourraient sonner aux premiers abords très vintage.
Tour d’horizon de Tearing At The Seams.

Shoe Boot, le morceau qui ouvre l’album, est un morceau au rythme très funky. Le phrasé de batterie comme les notes de saxophone donne envie de bouger son petit popotin, de danser.
La voix est chaude et le tout est très positif.

A Little Honey malgré une orchestration un peu vintage, sonne très moderne. La raison est dans la voix et la façon de chanter très pop malgré une mélodie plus folk assez standard.

Hey Mama est une très belle ballade, très folk. Les notes de guitares aériennes au capodastre, les instruments à vents (trompettes et sax) accentuent la voix et le refrain. Cela donne un côté très dense et là encore très moderne.

Babe I Know et la façon de chanter, plus bas et légèrement rocailleux, m’a tout de suite fait penser à Georgia de Ray Charles. Même la mélodie s’en rapproche et vu que c’est mon morceau préféré du grand Ray, je ne peux qu’aimer. Sa voix est superbe sur ce morceau. Gros coup de coeur.

Pour moi, le morceau phare de l’album est You Worry Me. Un morceau aux portes de la pop, très positif, au rythme très frais et efficace.
Le morceau donne énormément d’énergie par le rythme de batterie et les quelques notes de guitares ici et là et donnent envie de courrir sourire aux lèvres.

Conclusion :

Un album plein de bonnes vibes qui oscille entre classicisme et modernité. Si les morceaux plus vintages sont sympas, c’est bel et bien dans les morceaux les plus modernes, les plus pêchus que Nathaniel Rateliff & The Night Sweats se démarquent et créent un univers très chaleureux et dansant.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/58142892

Spotify : https://open.spotify.com/album/3vwlVlEnR9Dg1coB1jpjqf?si=yRYAZoHzS7yagi2xcmf7kg

Facebook : https://www.facebook.com/nathanielrateliff/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.