Of Mice And Men / Cold World

coldworld

Of Mice & Men est un groupe de métalcore californien. Après 3 albums, ils délivrent ce 4ème opus : Cold World. Un album puissant et lourd.

Tout d’abord deux choses pour information :

  • Le métalcore est un dérivé du métal avec des notes punk.
  • Of Mice & Men veut dire Des Souris et des Hommes. C’est un hommage à Steinbeck (écrivain du livre du même nom).

Voilà pour les infos, maintenant l’album en lui même.

L’album commence avec Game Of War et sa ligne de basse posée et sombre. Une voix superbe, calme et douce. Aaron Pauley gère la basse et les chants clairs.
Le piano crée l’ambiance, très nocturne, plein d’optimisme. C’est un morceau très calme.

Sur The Lie, on peut entendre le chant plus guttural de Austin Carlile ainsi que des guitares électriques surpuissantes. Un refrain chanté en clair (par Aaron Pauley) et surtout cette prédominance de la basse qui rend le morceau très lourd et puissant.

Like A Ghost me fait penser à Disturbed dans l’esprit. Un jeu très installé avec la batterie et la basse, très présente et une voix et guitares très aériens.
Des sonorités très industrielles, rapides et saccadées complètent le tout pour un morceau plein d’énergie.

La ligne de basse est juste énorme dans Contagious. On a aussi un riff hyper entraînant et toujours cette voix criant sans hurler d’Austin Carlile.
Il parle de l’amitié toxique. Les personnes qui se servent de vous et vous détruisent. Rappelant un vieil adage : “quand on a des amis comme çà, qui a besoin d’ennemis”.

J’aime beaucoup les deux interludes : – (traduisez “moins”) et + (traduisez “plus”)avec une ambiance gothique, ancienne. Une mélodie sombre et agressive. Sur +, le passage au violon est magnifique.

J’ai un petit faible pour Pain qui est le morceau le plus agressif de l’album. Un rythme très saccadé, agressif, une voix en colère. Un morceau un peu dans l’esprit Static-X (dont le chanteur est mort il y a quelques mois). Une énergie folle pour un morceau très puissant.

 

Conclusion :

Un album rapide, puissant et énergique pour un groupe qui maîtrise clairement ces instruments. Petit “Big Up” pour le bassiste (Aaron Pauley) et le batteur (Valentino Arteaga) qui envoient qui bois grave (çà veut dire que c’est génial).

Tout n’est pas bon, Away ou Transfigured (les deux derniers morceaux) souffrent d’un défaut d’imagination. On a l’impression de déjà vu.

Mais globalement, l’album reste très bon.

A écouter avec des cheveux longs, une bonne bière et une envie de pogoter.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/13949102?utm_source=deezer&utm_content=album-13949102&utm_term=7126184_1473017984&utm_medium=web

Spotify : non disponible

Facebook :https://www.facebook.com/ofmice

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire