Old Caltone / Final Horror

Jerome Amandi est Old Caltone. À l’origine de Talisco, Jerome change de peau avec le premier album d’Old Caltone et crée un concept album autour de Dracula. Difficile de définir sa musique au travers de Final Horror tellement il est multiple.

Final Horror est un imbroglio d’univers et de styles musicaux différents. On retrouve de l’électro sur à peu près tous les morceaux mais ce n’est pas pour autant la dominante.
Le concept album est autour de Dracula, jouant sur les harmonies des musiques diverses pour déployer un film d’horreur autour du célèbre vampire.

Au travers de l’album, on se promène dans un électro vintage très rapide, nocturne et vite addictif avec Mr. D. La voix et la mélodie très entraînante ne nous lâchent plus.
Ou celui d’un électro très urbain aux sonorités industrielles avec une voix froide et noire avec The Creator.

Puis vient le temps du hip hop là aussi très urbain, au rythme plus lent avec Two Devils.

Pour ensuite bifurquer sur une mélodie pop-rock très triste aux notes de pianos envoûtantes de In The Beginning. La voix chevrotante, le piano me fait penser à David Bowie et son génie fou dans ses musiques.

Ou encore Nuland dans un esprit pop aux sonorités électro très fortes. Là, c’est la force du refrain qui fait la beauté du morceau, plein d’énergie avec des ponts qui relancent la trame dramatique de l’album et du morceau.

Tout est mélangé et seules les paroles et les titres continuent de me donner la trame que Jerome Amandi a donné à son album.

Final Horror avec M. Shadow, marque la fin de l’album sur des notes d’orgues et une voix pleine de tristesse. Pour autant, le synthé avec ses notes longues et lentes qui montent peu à peu amènent comme un renouveau, une touche d’espoir dans ce film d’horreur.

Conclusion :

Difficile d’avoir un avis tranché sur Final Horror.
J’ai moi-même été dérouté par l’album ne sachant trop quoi penser.
Certains le détesteront par la profusion d’univers, d’autres crieront au génie par l’esprit apporté au concept album.
On peut se perdre, on peut zapper, il reste une qualité d’écriture et mélodique indéniable.
Les musiques sont très agréables même si diverses et entraînantes pour la plupart.
Je vous laisse faire votre avis, c’est une curiosité musicale.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/62824102

Spotify : https://open.spotify.com/album/3deHwJcct8wUnBbKErpg2Q?si=YecyklovS76jSMKQqX5Y6A

Facebook : https://www.facebook.com/taliscomusic/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.