Panic! At The Disco / Death Of A Bachelor

panicathedisco

5ème album du groupe de pop/rock Panic! At The Disco. D’après ce que dit Brendon Urie (le chanteur), les chansons reflètent la vie qu’il a pu vivre avec sa femme. Comme on dit pour tous les albums de tous les groupes : c’est leur album le plus personnel (jusqu’au prochain) Death Of A Bachelor.

Les musiques de Panic! At The Disco sonnent toujours très festives, un peu déjantées alors que les paroles sont souvent plus sombres. D’ailleurs, on comprend un peu mieux leur univers et leur musique quand on sait qu’ils sont amis avec Fall Out Boy (œuvrant dans le même registre) et Mika (dont ils ont fait la première partie pour sa tournée anglo-saxonne)

Le groupe aime créer un environnement un peu théâtral pour tous les albums, une ligne de référence à travers tout l’album. Pour cet album, c’est le passé du chanteur et le jazz.

Victorious est l’exemple même des paroles sombres. Les paroles parlent d’une fête suite à une victoire, une récompense. Mais le chanteur se considère comme « sombre et toxique ». Il considère qu’il est l’homme par qui tout arrive, en mal comme en bien.

Le tout sur un riff très festif ; champagne et filles à profusion dans la piscine, voilà ce qu’évoque la musique. Un rock très festif, dansant, super sympa.

De même House Of Memories porte bien son nom (la maison des souvenirs). Il crée cette maison pour son enfant comme un héritage. Les souvenirs serviront à son enfant comme un moyen de ne pas reproduire les mêmes erreurs et de se rappeler ces parents.

Là, la musique est plus compressé (le son est presque comme écrasé), plus mélodique. Elle monte en puissance lentement sans jamais s’emballer, toujours dans la retenue. Brendon montre toute sa qualité vocale en montant dans les aiguës comme en redescendant plus bas avec une certaine réussite.

L’album alterne entre morceaux pur pop/rock comme Panic! a pu le faire précédemment sans réelles surprises et ces morceaux mêlant Jazz et Rock.

Ce sont ces derniers qui sont les plus intéressants.

Death Of A Bachelor fait référence à Franck Sinatra, dont il est fan sa femme et lui. La façon de chanter, très crooner, le rythme très jazz avec les trompettes. Le morceau est très bien écrit. La mélodie est entraînante et la voix de Brendon Urie colle parfaitement à l’image de crooner qu’il se donne sur ce morceau. C’est, vous l’aurez compris, mon morceau préféré.

Crazy=Genuis  : une rythmique sur le couplet très jazzy et un refrain très rock où le chanteur se met à crier, monter en puissance. Les touches de trompettes continuent de faire la liaison entre le refrain et le couplet.

La batterie y est pour beaucoup pour mettre dans cette ambiance club de jazz. Les roulements, les breaks (coupures orchestrées par le batteur où il tape partout de façon pleinement organisé et réussi même si on a l’impression du contraire).

Impossible Year est, je pense, un morceau que Sinatra aurait pu chanter. Le talent de Brendon et l’envie de rendre hommage à ce grand homme donne un morceau élégant, superbe. Le piano, les trompettes, la guitare feutrée derrière et la puissance vocale rend le morceau superbe, presque trop court.

Conclusion :

Un album à la fois dans la continuité des autres et aussi complètement différent.

La première partie de l’album est du pop/rock typique du groupe. Sympa, festif.

La deuxième partie de l’album est plus travaillée je trouve. Un réel effort a été fait pour coller à l’univers jazz que le groupe voulait mettre à l’honneur. Le résultat est génial, le mélange rock jazz et la voix de crooner de Brendon Urie donne un réel plaisir à mes oreilles.

J’ai du l’écouter 3 fois avant de comprendre tout le cheminement de l’album et l’apprécier enfin comme il se doit. Faites en autant, une première écoute ne suffit pas toujours pour aimer.

Deezer :http://www.deezer.com/album/12107828?utm_source=deezer&utm_content=album-12107828&utm_term=7126184_1453313576&utm_medium=web

Spotify : https://play.spotify.com/album/6twKQ0EsUJHVlAr6XBylrj

Facebook : https://www.facebook.com/panicatthedisco/?fref=ts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire