Panic! At The Disco / Pray For The Wicked

Panic! At The Disco est le groupe d’un homme : Brendon Urie. Groupe pop americain, il sort aujourd’hui son 6ème album Pray For The Wicked. Alors prions ensemble mes frères et soeurs que cet album soit bon.

Pray For The Wicked est un playdoyer pour la réussite, dépasser ces limites, ne plus se mettre de barrières.
Avec Pray For The Wicked, il va encore plus loin dans l’aspect crooner, dans la pop. Il explore sans se mettre de barrières. C’est pourquoi il ajoute des arrangements électro, grande nouveauté de cet album.

Je reste cependant un grand fan des morceaux dans la droite lignée de Death Of A Bachelor où l’instrumentation est plus groovy, plus jazzy.
Say Amen est l’exemple même du morceau au groove porté par les cuivres et sa voix. Magnifique. Entre crooner traditionnel à la Sinatra et modernisme pop.

Je crois que High Hopes est mon coup de coeur. L’instrumentation est juste énorme, puissante, nous prenant et nous menant de l’avant, sourire aux lèvres. Sa voix est magnifique et sublimée sur des morceaux comme celui là. Un pur diamant.

The Overpass et le jeu de batterie, les choeurs feminins sonne très funk et très moderne. On a l’impression que le morceau n’en finit pas de monter en puissance à chaque refrain et d’accélérer encore et encore. Il est très bien construit avec ces brusques ralentissements et ces reprises de rythmes.

Il reste que les arrangements électro vont le suivre tout le long, plus ou moins discrètement, intensifiant l’esprit pop ou groove: Hey Look Ma, I Made It un morceau très pêchu, très enjoué.
Sympa sans être exceptionnel.

En revanche Roaring 20s et son jeu de cuivres (les trompettes) est parfaitement mis en avant par les touches électro ici très feutrées.

Parfois il va trop loin dans son exploration musicale.
Par exemple, Old Fashioned est dispensable. Il y a un mélange d’univers musicaux un peu trop fouillis qui perd l’auditeur. Entre RnB, soul, pop, tout est confus pour un rendus sans intérêt réel.

L’album se termine sur un duo piano/voix/violons de toute beauté comme Brendon Urie en a le secret. Sachant utiliser la pleine capacité de sa voix, il continue de me bluffer et de me plaire avec Dying In L.A..

Conclusion :

Après un superbe Death Of A Bachelor, Pray For The Wicked est un peu en deçà. Une bonne moitié d’album de très bonne qualité contrebalancent une moitié un peu moins au niveau. On retrouvera quand même la qualité vocale de Brendon Urie, le travail toujours aussi important de l’artiste et l’envie d’innover. Un peu trop peut être. Pour ma part j’écoute encore en boucle Dying In L.A., High Hopes et Say Amen tellement ils sont bons.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/66313782

Spotify : https://open.spotify.com/album/6ApYSpXF8GxZAgBTHDzYge?si=9A1nfXcyRfGNye1Q55fcXQ

Facebook : https://www.facebook.com/panicatthedisco/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.