Powerman 5000 / New Wave

J’écoutais Powerman 5000 quand j’étais étudiant. Du gros métal mélangé à un flow rappé dans l’esprit Cypress Hill ou Body Count. Que de souvenirs, musique à fond dans la ford fiesta (2x50W quand t’es jeune c’est du lourd).
J’ai grandi et oublié ce groupe. Leur nouvel album New Wave me rappelle à leur bon souvenir. Est-ce qu’ils ont changé ou est-ce moi qui ai changé? SUSPENSE!!

Pour info, le chanteur Spider One est le frère cadet de Rob Zombie. Il a baigné tout jeune dans le gros son rock’n roll.

Dès les premières notes de Footsteps And Voices, ça me revient. Tous mes souvenirs. L’esprit hip-hop du chant est toujours présent même si pas aussi important que dans mes souvenirs. C’est plus un phrasé qu’un vrai chant rappé. Les riffs sont accrocheurs. C’est un vrai morceau de live.

Sid Vicious In A Dress est aussi bien un hommage au bassiste des Sex Pistols qu’une chanson d’amour sur une fille au tempérament punk et destructrice. On passe à un vrai chant rock’n roll avec un riff de guitare énergique et catchy. Le morceau ne manque pas de punch, il donne une patate d’enfer. Une bonne claque en pleine gueule.

J’accroche moins sur l’hommage suivant : David Fucking Bowie. Même si le chant est très sympa, suave et bas, la mélodie me laisse un peu de marbre. Petit clin d’oeil à Space Odity très bien fait cependant.

L’esprit global du morceau fait très rock new wave. C’est le titre de l’album en même temps et ça ne s’arrête pas à ce titre : Cult Leader et Run For Your Life restent dans la même veine. Un esprit new wave avec une agressivité plus rock’n roll.

Heureusement, Thanks God et son rythme trash, son explosivité font vite oublier cet écart de conduite. Où encore Die On Your Feet revenant aux sources du groupe : un gros son bien pêchu et un phrasé à la Limp Bizkit bien énervé. J’adore.

Conclusion :

J’ai grandi et le groupe aussi. Si quelques fois nos chemins s’écartent, c’est pour mieux se retrouver sur quelques morceaux.
Quelques seulement, hélas. La moitié de l’album est toujours aussi énergique et puissant qu’au premier jour, l’autre moitié se veut plus mature, plus posée et finalement moins intéressante.
Un album en demi-teinte qui plaira sans doute aux fans qui ont suivi l’ensemble de la carrière du groupe.

Pour l’acheter :

Deezer : http://www.deezer.com/album/46000922

Spotify : https://open.spotify.com/album/5f4yxDLe8BJRn1QTTSN5ol?si=AxA6UTcvRAquOF9GYzuZfA

Facebook : https://www.facebook.com/officialpowerman5000/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.